in

NAWEL MEBAREK – La jeune chanteuse algérienne a enchanté son public à Alger (VIDÉO)

Le public algérois était convié à découvrir l’univers musical, fait de variété algérienne, de musique kabyle, de folk et de haouzi, de la jeune chanteuse Nawel Mebarek. 

Auteur, compositeur et interprète, Nawel Mebarek a joint sa voix aux musiciens de l’orchestre “Lfamilya” pour présenter un concert à la salle Ibn Zaydoun, dans une ambiance feutrée, revisitant des titres connus de l’artiste, ainsi que plusieurs reprises, dans une version acoustique enrichie. 

Reprenant les titres de son album “Lemrassem” sorti en 2014, Nawel Mebarek a enchanté son public, relativement nombreux, d’une voix limpide et douce a mi-chemin entre la folk et le haouzi. 

La chanteuse a revisité plusieurs titres de la musique algérienne en reprenant Idir ou d’autres classiques de la musique haouzi en plus de s’être franchement inspiré de certaine mélodies et arrangement très connus chez des artistes comme Cheb Mami ou Lili Boniche. 

Elle a présenté une de ses premières compositions “Khyal El Bahr” (L’ombre de la mer) en plus d’un morceau reprenant un ancien poème de l’écrivain Mouloud Mammeri sur une composition de la chanteuse, et intitulé “Talata Temsal”. 

Avec son timbre de voix particulier, l’artiste s’est attaqué à plusieurs styles dont ballades pop, rock, chaâbi, chanson kabyle accompagnée d’un orchestre qui a enrichi ses compositions par des touches de jazz, raï ou encore de valse proposant ainsi une toute nouvelle version de la musique de Nawel Mebarek. 

Musicienne et chanteuse dans plusieurs chorales, Nawel Mebarek avait signé plusieurs musiques de téléfilms avant de se lancer dans carrière solo, marquée par la sortie de son premier album en 2014.

TOUR DU RWANDA 2016 – Etape 2: le rwandais Valens Ndayisenga s’empare du maillot jaune (VIDÉO)

TOUR DU RWANDA 2016 – Etape 3: seconde victoire de l’américain Timothy Rugg; le rwandais Valens Ndayisenga garde le jaune (VIDÉO)