in

NATIONALITE ITALIENNE: Le parti “5 Etoiles” présente sa réforme pour les secondes générations

Seconde génération… seconde à aucune autre!

Projet de loi des députés du Mouvement 5 Etoiles (M5S), Giorgio Girgis Sorial et Francesca Dadone: Est italien qui nait de parents résidents en Italie depuis 3 ans ou fréquente deux cycles scolaires. Selon la députée: “C’est conforme aux exigences du pays, garantissons les droits des enfants.

altSi le leader du M5S, Beppe Grillo, sur son blog, sursaute toutes les fois qu’on parle de la nationalité des immigrés de la 2ème génération, les représentants du Mouvement qui siègent au Parlement oeuvrent pour l’amener à bon port, faisant de sorte que finalement, à travers la loi, les enfants d’immigrés deviennent italiens. 

Il y a quelques semaines, avaient suscité des clameurs les signatures de 3 sénatrices du M5S sous la proposition radicale du néo-maire élu de Rome, Ignazio Marino: “Est italien qui nait en Italie“, jus soli pur!.

A plus de chance cependant un projet de loi 100% M5S, fraichement présenté à la Chambre des députés, qui lie la possibilité de devenir italien à la durée de résidence des parents et la fréquentation scolaire.

Il a comme premiers signataires le lombard Giorgio Girgis Sorial et la piémontaise Fabiana Dadone, qui connaissent bien la matière et l’ont particulièrement à coeur. Le premier est fils d’immigrés égyptiens et a enseigné dans les écoles où les secondes générations étaient nombreuses; l’autre est un avocat stagiaire engagé dans le social, qui n’a pas eu peur d’insister sur la nécessité d’une réforme de la seconde génération, durant les élections primaires du Mouvement. 

Que dit leur projet de loi? en substance il établit que: 

les enfants nés en Italie sont Italiens, pourvu que leurs parents y soient légalement depuis au moins 3 ans;

qui ne rentre pas dans cette catégorie peut de toute façon devenir italien, mais après deux cycles scolaires:

école primaire et secondaire (elementari e medie);

ou école secondaire et supérieure / formation professionnelle (medie e superiori / formazione professionale).

En somme, on unit deux principes: “jus soli” tempéré et “jus culturæ”.

C’est une proposition en accord avec les exigences de l’Italie. Elle garantit les droits des enfants qui sont nés et ont été élevés en Italie», raconte à notre groupe éditorial Stranieriinitalia.it, Fabiana Dadone, soulignant: “Pour l’instant, sous le texte que nous avons présenté, vendredi 21 juin à la Chambre des Députés, il n’y a que nos deux signatures, mais bientôt s’ajouteront celles d’autres députés du M5S. C’est une proposition largement partagée. Nous en avons parlé en assemblée. D’ailleurs, sur les droits des enfants vivant en Italie, il y a peu à objecter“.

Comment Beppe Grillo prendra ça? Sur le blog, il a critiqué le “jus soli” sec, ça c’est une autre affaire“, coupe court Fabiana Dadone, selon laquelle la réforme se fera. Il y a des propositions de tous les partis politiques et une ministre très engagée sur ce thème: je crois qu’on réussira à trouver un point commun et atteindre le résultat“.

Elvio Pasca

MONDIAL 2014: Zone Afrique – Tirage du dernier tour le 16 septembre

NELSON MANDELA: La santé de Madiba s’est améliorée, mais reste critique