in

Musées gratuits: jeunes italiens oui! Immigrés non!

Entrée gratuite aux italiens et citoyens UE. Prix entier au contraire aux immigrés!

Dans tous les musées et monuments publics italiens, est en vigueur le même règlement des Biens culturels. Une modification de  2006, prévoit l’entrée gratuite pour «les citoyens UE âgés de moins de 18 ans». El les mineurs extracommunautaires? Ils paient le billet plein.

Il s’agit d’une sélection à l’entrée, basée sur la nationalité, qui ne pénalise pas seulement les petits touristes étrangers venus de loin mais aussi tant de fils d’immigrés qui ont grandi en Italie, comme ces trois élèves de la Scuola media Calderari de Vicenza, en excursion à Firenze.

A la billetterie des “Uffizi”, à Firenze, ils ont l’amère surprise de ne pas être comme leurs compagnons de classe. Ils ont grandi à Vicenza,  mais sont serbes, parce que leurs parents sont serbes et la loi sur la nationalité s’aperçoit des secondes générations seulement  quand ils atteignent 18 ans.

C’est ainsi que le vendeur de billets a fait entrer gratis les seuls italiens tandis qu’il a demandé 6,5 euro à tête aux serbes. Prix entier s’il vous plaît! (“Neanche uno  sconticino!”)
Il en est suivi un petit brouhaha médiatique et le maire de Firenze a invité les élèves à Palazzo Vecchio et il s’est excusé pour cette «folle bureaucratie des Uffizi“» sur laquelle il ne peut cependant pas  intervenir.
«Cette règle a été décidée par le Ministre de la culture de l’époque, Rocco Buttiglione. En tant que musée public, les “Uffizi” ne peuvent que s’aligner aux dispositions», a-t-il dit.

Interpellé, l’ex Ministre UDC (Union du Centre) Rocco Buttiglione, dérangé, a diffusé un communiqué qui récite:
«Le décret ministériel du 20 avril 2006 ne doit absolument pas être interprété dans le sens d’une discrimination. Selon la situation qui existait à l’époque, il s’est agi d’une exemption mettant sur le même pied d’égalité les citoyens de l’Union Européenne (UE) et les citoyens italiens, comme demandé d’ailleurs par les directives européennes».

Et oui, l’Europe justement. Au-delà des directives, il conviendrait d’en suivre l’exemple.
Au Musée du Louvre en France, au Prado en Espagne et au Van Gogh Museum en Hollande, les enfants entrent gratis. Et ce, indépendamment de leur nationalité et de leur passeport.

Elvio Pasca

Médecine traditionnelle: Bill Gates donne 600 millions CFA

Le ministre Maroni : ” La région de Veneto aura un nouveau Cie”