in

MAROC: 5ème Congrès International de la Femme Africaine

Femmes à la Une!

SAR la Princesse Lalla Hasnaa a présidé, à Casablanca, la cérémonie d’ouverture du 5ème Congrès International de la femme africaine, organisé sous le Haut Patronage de SM Roi Mohammed VI, sous le thème “Innovation, développement durable, coopération sud/sud”.

alt

Au début de la cérémonie, il a été procédé à la lecture de poèmes inauguraux par Mme Anna Mawlago, actrice et poétesse américaine, et Mme Hafsa Lamrani, poétesse marocaine, des poèmes qui sont de “véritables hymnes à l’amour, à la femme et au continent noir et dénonciation de la haine et de la guerre“.

Dans un mot de bienvenue, la présidente fondatrice d’Africa Femmes Performantes des Etats-Unis, Mme Patricia Sécké a souligné que les femmes prennent aujourd’hui des initiatives et ont besoin de s’unir efficacement pour rentabiliser leurs atouts, leurs compétences et contribuer en même temps au progrès de la société, ajoutant que le partenariat donnera un effet positif et constructif à la tâche des femmes.

Ensemble, nous devons imaginer, agir, apprendre, éduquer, s’adapter, s’engager, participer, s’informer et s’outiller”, a-t-elle indiqué, notant que l’Afrique, engagée dans la voie du progrès, doit concilier entre solidarité familiale, préservation de la nature et exigences du développement et du respect des valeurs universelles. Ce congrès est un rendez-vous et un défi, celui de créer un hub de l’excellence féminine au Maroc qui développera les partenariats d’affaires et de coopération culturelle tant avec les USA que vers l’Afrique subsaharienne“, a-t-elle poursuivi, soulignant qu’il faut saisir “l’opportunité offerte par SM le Roi Mohammed VI, qui a fait de la coopération sud-sud et de la solidarité active marocaine un des piliers fondamentaux de sa politique étrangère pour créer une synergie d’affaires et de coopération avec les pays d’Afrique subsaharienne“.

Intervenant au nom du Continent africain, Mme Amina Kodjiyana, ministre tchadienne des droits de l’Homme, a rappelé que les actions d'”Africa femmes performantes” se sont développées dans plusieurs pays du continent noir avec 5 objectifs majeurs, dont la promotion des talents des femmes en termes d’éducation, de renforcement de leurs capacités par la formation, les projets innovateurs, l’assistance technique et le partenariat.

Les femmes sont plus que jamais engagées et déterminées à réussir l’autonomie socio-économique et politique, a-t-elle souligné, appelant à l’implication de toutes les femmes du monde pour que cessent les multiples exactions et les violences infligées aux femmes en Afrique, particulièrement lors des conflits.

Mme Fawzia Talout Meknassi, journaliste, directrice de l’agence Presma, partenaire pour le Maroc de l’Africa femmes performantes, a fait remarquer que les femmes d’Afrique devaient étudier et assimiler l’accord de libre-échange entre le Maroc et les USA, car il offre aux femmes du continent une opportunité incroyable pour développer les entreprises et mener des actions de renforcement des capacités et de développement durable.

C’est une des raisons qui ont motivé la tenue de ce congrès au Maroc, un pays qui, avec ses avancées technologiques et novatrices, constitue un atout pour la coopération sud-sud et pour le développement des activités des femmes africaines, a-t-elle expliqué, notant qu’il sera procédé à la création d’une plate-forme d’affaires qui lie l’Amérique à l’Afrique à travers la constitution au royaume d’un hub de l’excellence féminine.

Par la suite, Mme Patricia Secké a remis la “Palme de l’excellence” à SAR la Princesse Lalla Hasnaa, qui a pris une photo souvenir avec les chefs des délégations avant de visiter une exposition d’articles d’artisanat organisée par le réseau des femmes artisanes du Maroc “Refam Dar Maalma”.

SCHOLASTIQUE MUKASONGA: La rwandaise Mukasona, lauréate du prix Ahmadou Kourouma

COUPE CONFEDERATION: Djoliba AC – Léopards de Dolisie: Idrissa Naman Laico Traoré veut offrir la coupe au peuple malien