in

MALI: Le président malien Dioncounda Traoré toujours hospitalisé à Paris

Bonne guérison, Président!

Suite à l’agression qu’il a subie lundi 21 mai 2012 au palais présidentiel à Bamako, le président de transition malien a été transféré en France pour des examens médicaux. La vie de Dioncounda Traoré n’est pas en danger mais selon plusieurs témoignages cités dans la presse malienne, l’ancien président de l’Assemblée nationale, âgé de 70 ans, a été très sérieusement tabassé par des manifestants.


Le président malien est, depuis jeudi 24 mai 2012, soigné à l’hôpital militaire du Val-de-Grâce à Paris. Il a subi depuis son arrivée de nombreux examens médicaux. Même si son entourage se veut rassurant, Dioncounda Traoré reste en observation à l’hôpital encore au moins deux jours. Il aura besoin de repos, estime un de ses proches. Une remarque que l’on veut bien croire lorsque l’on découvre les détails de son agression de lundi 21 mai 2012, donnés par la presse malienne.

Selon “L’Essor” mais aussi “Le Républicain”, un groupe de manifestants enragés a réussi à balayer les quelques éléments de la Garde républicaine qui protégeaient le bureau où était réfugié le président. Les manifestants se sont rués sur Dioncounda Traoré, l’ont frappé à coups de poing et de pied. Certains étaient armés de marteaux. Selon la presse, le président a eu la vie sauve grâce au réflexe d’un des gardes qui l’a coiffé de son propre casque de protection.

Dioncounda Traoré aurait été dégagé et amené inanimé dans une autre pièce. Certains n’hésitent pas à parler d’une véritable tentative de lynchage sur sa personne.

La suite est connue: le président a été conduit en urgence dans un hôpital de la ville pour être soigné mais son état de santé a cependant nécessité un transfert sur Paris, au Val-de-Grâce, deux jours plus tard, où il reste toujours en observation.

 

AFRIQUE: “Soutenir Notre Afrique” – Le pouvoir des jeunes

ANGOLA: Pape Benoît XVI nomme l’archévêque de Malanje