in

LIONS INDOMPTABLES DU CAMEROUN: Samuel Eto’o refuse la poignée de main du président de la fédération

Samuel met le… vEto’o!

On connait les relations difficiles entre Samuel Eto’o et Mohamed Iya, président de la FECAFOOT (Fédération Camerounaise de Football). Les deux acteurs du football camerounais ne sont pas sur la même longueur d’onde. Le comble s’est produit le 23 mars dernier. Les Lions Indomptables accueillaient les Eperviers du Togo dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du Monde, Brésil 2014.

altLors de la salutation d’usage, le capitaine des Lions Indomptables a refusé la poignée de main conviviale du président de la Fecafoot. C’était lors de la phase protocolaire en prélude au match entre le Cameroun et le Togo. Les deux hommes ne sont pas serrés les mains et se sont regardés en chiens de Faïences. Pourquoi ce geste devant des milliers de téléspectateurs?

L’on sait qu’avant cette rencontre, Samuel Eto’o s’est dit menacé de mort et isolé avant le match contre le Togo. Ce qui l’avait contraint de prendre certaines décisions. “Il ne boit ni, ne mange rien de ce qui est offert par les autorités camerounaises lors de ce stage“.

Cette décision avait même agacé certains joueurs qui ont voulu le raisonner mais le ton a monté avant le match contre le Togo. Un clash violent avait eu lieu, a cet effet entre Samuel Eto’o et un coéquipier!

Finalement, Samuel Eto’o qui a décidé de boire et de manger seul, a marqué seul pour la victoire du Cameroun contre le Togo (2-1). Chose curieuse, Stephane Mbia qui eu une altercation avec Eto’o avait refusé d’aller célébrer le but victorieux de Samuel. Le but réducteur du Togo est l’œuvre de Womé Dové.

Malgré ces deux buts, Samuel Eto’o était resté prudent même à l’issue du match. Le joueur de l’Anzhi Makachkala n’avait pas bu la bouteille d’eau que l’intendant lui a tendu à sa sortie. L’ancien joueur de Barcelone a été remplacé par Alexandre Song à la 87ème minute.

AFRIQUE – USA: Quatre dirigeants africains (Sénégal, Sierra Leone, Malawi et Cap-Vert) chez Barack Obama

OGENYI ONAZI: Le titre de la CAN a changé le statut du nigérian !