in

JOSEPH MINALA: Polémiques sur l’âge du joueur camerounais de Lazio –

Tap…âge?

Joseph Minala a été convoqué dimanche en première équipe par l’entraineur Reja: selon des documents d’août 1996, mais certains sites africains écrivent: “Ce sera un nouveau cas Eriberto“. Le jeune camerounais répond: «Ce ne sont que des envieux!La Lazio: “Tout est en règle!“.

altIl n’y a pas longtemps de cela, Joseph Minala n’était rien de plus qu’un nom marqué sur les carnets des scouts et opérateurs du football juvénile. Aujourd’hui, le jeune Camerounais, sociétaire du club Lazio, est au centre d’une controverse suscitée par les médias africains: “Impossible qu’il ait à peine 17 ans“, ironisent certains sites locaux. En effet, à le regarder jouer dans l’équipe des juniors, le doute est plus que justifié. Son passeport camerounais et sa carte d’identité indiquent comme date de naissance: 24 août 1996. Mais par rapport à ses coéquipiers, il a un physique déjà formé et un visage qui ne semble pas un mec qui doit encore avoir 18 ans.

Ce sera un nouveau cas Eriberto”), ont de toute façon soulevé le tapage médiatique. Ce qui n’a pas laissé l’intéressé indifférent. L’envie est la faiblesse de l’homme et l’âme des pauvres. Etre en “Serie A” fait mal aux autres». En réalité, il n’a jamais encore débuté en “Serie A”, mais dimanche, lors du derby entre Lazio et Roma, sa première convocation est tombée.

C’est l’aboutissement d’une enfance difficile et de l’aventure italienne, commencée en pente. Il y a deux ans et demi, il a décidé de partir pour l’Italie, dans l’espoir de devenir un footballeur: il s’accorde avec un procureur qui aurait du l’attendre à la gare de Termini de Rome. Mais une fois descendu du train, Joseph Minala ne trouve personne à l’attendre.

Après immédiatement dénoncé l’agent, il recommence dans une maison – famille qui le met en contact avec un club de football de la région du Lazio: la Vigor Perconti, avec lequel il dispute le championnat “Allievi” (Elèves) réussissant à se mettre en vedette. L’Inter de Milan, Roma et, surtout Napoli (avec lequel il fait un essai de 2 mois) tentent de lui faire signer, mais en vain. Officiellement pour problèmes bureaucratiques liés aux normes de licenciement des citoyens non-UE (extracommunautaires) et la volonté du jeune camerounais de rester à Rome.

Puis l’été dernier, arrive l’appel d’Alberto Bollini (actuel vice de l’entraineur du club Lazio, Reja, et à l’époque, entraîneur de l’équipe Juniors). La Lazio l’intègre immédiatement et le licencie officiellement, le 2 décembre.

“La société respecte les règles et tout est expliqué par les documents. et veut continuer à faire ce qu’il fait. L’affaire n’existe pas, peut-être qu’il y a quelqu’un qui veut en créer une pour miner son ascension, mais il n’en sera rien. Quiconque insiste là-dessus répondra légalement», souligne le responsable de la communication de la Lazio, Stefano De Martino.

SOLUTIONS ENERGETIQUES: Des découvertes pour avoir le froid gratuit pour l’Afrique qui sont restées congelées

BON SAINT-VALENTIN!