in

ITALIE – Des immigrés se rendant au travail victimes de lapidation

Selon les carabiniers, les pierres auraient été lancées d’une voiture. L’intervention de l’ambulance a été nécessaire.

 

Deux étrangers africains (un sénégalais de 33 ans et un bissau-guinéen de 26 ans), tous deux ouvriers agricoles, avaient été frappés à l’aube de lundi 15 juillet, par des pierres lancées d’une voiture en course. L’incident s’est produit à Via Manfredonia, dans la banlieue de Foggia, alors que les deux migrants allaient travailler dans les camps. La nouvelle est arrivée le jour où un groupe d’immigrés de Foggia a occupé symboliquement la Basilique de San Nicola di Bari pour protester contre le “caporalato”. 

Heureusement, les victimes n’ont pas subi de blessures graves: elles se rétabliront en 5 et 7 jours. 

Le secrétaire général du syndicat FLAI CGIL de Foggia, Daniele Iacovelli, a raconté l’histoire et dénoncé l’attaque contre les ouvriers agricoles qui vivent dans l’usine abandonnée de Via Manfredonia et qui utilisent le bâtiment abandonné comme dortoir. 

D’après la reconstruction fournie par les Carabiniers, alors qu’ils marchaient le long de la périphérie de Foggia, les deux migrants ont été frappés par des pierres lancées d’une voiture noire. En fin de matinée, les ouvriers se sont ensuite rendus au poste de police pour signaler l’incident. Les forces de l’ordre ont procédé à une inspection et ont identifié quelques caméras de sécurité dans la zone, dont les films sont à l’examen des enquêteurs. 

«La Capitanata est une terre d’accueil et d’intégration, c’est une terre de labeur et d’ouvriers, la couleur de la peau ne peut pas être la discriminante», a dit le Secrétaire Général de FLAI-CGIL, qui espère que la police donnera des éclaircissements sur l’incident et que les auteurs seront identifiés.

SANTÉ – Coup de chaleur: quels sont les symptômes et comment les prévenir

(U.N.I.S.) UNION DES IVOIRIENS EN SICILE: Célébration de la Fête traditionnelle des Mbattos à Palerme, le 21 juillet