in

ITALIE – Dépenses au supermarché: comment économiser jusqu’à 1.300 euros par an

 

 Altroconsumo a dressé une carte de commodité pour découvrir les supermarchés et les villes moins chères où faire ses courses.

 

Les dépenses sont l’une des rubriques qui pèsent le plus sur le budget mensuel des ménages: selon les dernières données de l’ISTAT (Institut des Statistiques), les Italiens dépensent environ 500 euros par mois pour le chariot du supermarché. Un chiffre qui, en raison de l’inflation, révèle une baisse de la consommation alimentaire, qui depuis 1997 a été égale à 18,4% au net d’inflation. Une excellente stratégie pour économiser sur les dépenses sans sacrifier la qualité est de changer les habitudes, de faire attention aux prix des produits et d’éviter le gaspillage. Selon une enquête d’Altroconsumo, on peut ainsi économiser jusqu’à 1.278 euros par an, plus de 100 euros par mois, en choisissant le bon magasin. Comment?

GÉOGRAPHIE DE LA CONVENANCE

Du supermarché à l’hypermarché, du gourmet au discount, Altroconsumo a conçu une carte de proximité dans 69 villes italiennes, enregistrant plus d’1 million de prix dans plus de 1.000 magasins. Tout d’abord, il a été considéré comme “dépense typique” par la plupart des Italiens, celle qui consiste en un mélange composé principalement de produits de marque, les plus célèbres; ensuite par ceux qui ont une marque commerciale (marquée du logo de la chaîne où ils sont achetés) mais aussi par ceux qui sont les plus économiques.

Considérant une telle dépense, Famila Superstore est la chaîne la plus commode, suivie par Auchan et, “à égalité de convenance”, par Ipercoop, Conad Ipermercato, Iper et Bennet.

Pour ceux qui n’achètent que des produits de marque, Esselunga est le plus pratique, tandis que Conad Ipermercato et Aldi et Eurospin sont respectivement en première position pour le shopping fait exclusivement avec des produits de marque privée et uniquement avec des produits bon marché.

PRODUITS DE MARQUE ET VARIABILITÉ DES PRIX

Les résultats de l’enquête d’Altroconsumo montrent que, surtout quand on parle de produits de marque, les prix peuvent être très différents d’un point de vente à l’autre, atteignant même le double ou même le triple du coût. Dans la grande distribution, en fait, la distribution des prix voit généralement une zone où les prix sont plus bas (promotions, forfaits ou multipacks), puis il y a une zone où il y a la plupart des prix pratiqués sur le marché et enfin une petite zone avec des prix particulièrement élevés. C’est cette répartition qui justifie une telle fluctuation d’un point de vente à l’autre.

CONSEILS POUR UNE DÉPENSE INTELLIGENTE

Identifier le supermarché le plus pratique permet sans aucun doute d’économiser, mais ce n’est pas la seule stratégie que les consommateurs peuvent appliquer: la réduction des ordures est une autre étape importante. Altroconsumo offre une série de conseils simples à suivre pour des courses intelligentes:

avant d’aller au supermarché, il est utile de faire une liste de courses pour acheter seulement ce dont on a réellement besoin;

faire attention à la date de péremption;

placer les aliments les plus périssables dans les endroits les plus visibles du réfrigérateur peut être utile pour ne pas les gaspiller, tout comme congeler les aliments frais en petites portions lorsqu’on réalise de ne pas pouvoir les consommer;

en ce qui concerne les dates de péremption, il convient de rappeler que, pour certains aliments, le dépassement de 24/48 heures ne présente pas de risque.

SANTÉ – Alimentation: comment manger sainement après 40 ans?

ITALIE – Permis de séjour périmé à l’étranger: peut-on rentrer encore en Italie?