in

IMMIGRATION ET VACANCES: Comment voyager et pouvoir rentrer en Italie sans problème et sans surprise?

Quand ils programment les vacances d’été, les étrangers en Italie ne doivent pas seulement compter les jours de congés et les sous dans le porte-feuilles mais aussi la situation de son permis de séjour.

Voici les tuyaux pour éviter d’amères surprises. Voici où peut aller qui a le permis de séjour (PdS) ou attend le renouvellement. Vacances en Italie pour qui attend la régularisation.


EN POSSESSION

D’un PDS Valable

 

Qui a un permis de séjour valable peut retourner au pays et ensuite rentrer en Italie quand il veut;  l’important est de porter sur soi le permis de séjour.

Pays Schengen

L’étranger peut ensuite se déplacer pour tourisme, sans visa, dans tous les pays Schengen: Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hollande, Hongrie, Islande, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Malte, Norvège, Pologne, Portugal, République Tchèque, Slovénie,  Suède, Suisse.

 

Pays non Schengen

Si au contraire on choisit un pays non Schengen, on doit vérifier si, selon les accords avec son propre pays d’origine, on a besoin d’un visa pour le visiter.

 

EN ATTENTE DU

RENOUVELLEMENT DU PDS

 

Qui attend le renouvellement du PdS, ne doit pas, à l’aller comme au retour, transiter ou faire escale dans un autre pays Schengen

Il faut les documents suivants:

● passeport;

● permis de séjour expiré;

● et reçu de la poste,

qui devront être cachetés par la police.



EN ATTENTE DU

PREMIER PDS

 

Qui est en attente du premier PdS pour travail ou regroupement familial, peut voyager dans la Zone Schengen seulement s’il a un  visa d’entrée du type «Schengen uniforme» valable pour toute la durée du voyage, autrement dit, il doit voyager entre son pays et l’Italie, sans passer par un autre pays européen.

 

N.B.: Dans tous les cas, il faut  avoir  les documents suivants:

● cedolino;

● passeport avec le visa spécifiant le motif du séjour en Italie.

TRAVAILLEURS

DOMESTIQUES

 

Les travailleurs domestiques (colfs et badanti) en attente de régularisation devront rester en Italie, car le «cedolino» n’est pas valable pour passer la frontière.

C’est seulement après avoir signé le contrat et présenté la demande pour la délivrance du permis de séjour, que les travailleurs domestiques pourront donc faire  leurs valises et partir finalement pour une vacance méritée.

Elvio Pasca

Comité pour l’Islam italien : ” Juste défendre le voile intégral”

Carte de séjour:Il faudra soutenir et passer le test d’italien.