in

FRANCE: Le malade sauve son ambulancier d’un arrêt cardiaque!

Sauve qui peut?

Selon La Voix du Nord, qui relate l’histoire, Christian Nayet, 60 ans, atteint d’un cancer très avancé, a sauvé son ambulancier. Il était en cours de trajet vers l’hôpital de Lille quand le chauffeur a fait une crise cardiaque.

altC’est une situation peu banale qu’a vécue Christian Nayet, un Berckois de 60 ans atteint d’un cancer très avancé. Alors qu’il se rendait à Lille en ambulance pour passer un scanner, il se rend compte que son chauffeur ambulancier est subitement atteint d’une crise cardiaque.

«Au bout d’une heure, arrivé sur la rocade minière, je me suis rendu compte qu’il était agité et n’allait pas bien. Il disait qu’il avait des fourmis dans les doigts et je lui ai demandé si ça lui montait dans le bras. J’ai pensé à une crise cardiaque. Je lui ai dit de s’arrêter. Je lui ai fait prendre deux médicaments que j’avais, une sorte d’harpégic pour fluidifier le sang et un autre pour stabiliser le rythme cardiaque».

Face à cette situation critique, Christian Nayet ne panique pas et endosse le costume du sauveur. Il prend le volant et emmène en urgence l’ambulancier à l’hôpital Schaffner de Lens. Immédiatement pris en charge, ce dernier a pu être sauvé in extremis.

«Je lui ai dit: ”Donne-moi tes clés, fais-moi confiance. Ma vie n’est pas en danger, mais la tienne, oui! On va rouler vite. Mon scanner peut attendre. Dans 10 minutes, t’es sorti d’affaire”. Je n’arrivais pas à trouver la sirène, j’ai mis les phares et je lui ai dit de passer son bras par la fenêtre pour que les voitures nous laissent passer. On est arrivé à l’entrée de l’hôpital. J’ai vu des blouses blanches. Ils l’ont déchoqué et opéré dans les 10 minutes. Ils lui ont collé des stents, des petits ressorts pour déboucher les artères».

Selon le médecin, tout s’est joué à cinq minutes. «Comment avez-vous fait pour conduire dans votre état ? Je pense que vous lui avez sauvé la vie! Je pensais que j’avais fait quelque chose de bien… »

Trois heures après, Christian Nayet passe son scanner. Malheureusement pour lui les nouvelles ne sont pas aussi bonnes. «C’était le scanner de la dernière chance. On m’a enlevé l’estomac mais le mal s’est propagé au foie. J’ai eu de la chimio, deux opérations et on ne me laisse plus vraiment d’espoir. Mes jours sont comptés mais le moral est intact», raconte-t-il. « Moi, ça m’a permis, cette nuit-là, de dormir comme un enfant : je pensais que j’avais fait quelque chose de bien… »

(Vidéo)

http://api.dmcloud.net/player/pubpage/4e7343f894a6f677b10006b4/516ea0a394a6f64ac30001bd/87ed152f3e2244138ae7a5fe0a621899?wmode=transparent&autoplay=1

SENEGAL: Karim Wade inculpé et mis en prison

TUNISIE: Poursuite des débats sur le niqab dans les écoles tunisiennes