in

EGYPTE: L’armée autorise le général Al-Sissi à se présenter à la présidentielle

Sissi l’Empereur?

Abdel Fattah Al-Sissi, l’actuel ministre de la Défense et vice-Premier ministre, qui est depuis le mois de juillet 2013 le nouvel homme fort d’Égypte pour avoir destitué le président islamiste Mohamed Morsi, a reçu, le 27 janvier, le feu vert de l’armée pour être candidat à l’élection présidentielle.

altAvant de se présenter à l’élection présidentielle, Abdel Fattah Al-Sissi, qui était jusque-là général, a été élevé au grade de maréchal par le commandement militaire de son pays. Selon l’agence officielle Mena, qui a donné cette information, son entourage ne cachait plus l’intention d’Al-Sissi de se présenter à la candidature suprême. Cela, malgré le fait que la Constitution adoptée à la mi-janvier stipule clairement que le président doit obligatoirement être un civil. C’est dire que si le maréchal veut se présenter, il devra donc, au préalable, prendre sa retraite de militaire ou démissionner de l’armée.

La veille de cette annonce, le chef d’État par intérim, Adly Mansour, avait déclaré que l’élection présidentielle se tiendrait avant les législatives. Plusieurs observateurs estiment que ce calendrier sera profitable au maréchal Al-Sissi, âgé actuellement de 59 ans.

Rappelons que depuis l’éviction du président islamiste Mohamed Morsi, le seul président jamais élu démocratiquement en Égypte, les Frères Musulmans, qui l’avaient porté au pouvoir, ne cessent chaque jour qui passe d’affronter les forces de l’ordre. Les confrontations entre les deux parties se sont soldées par de nombreuses pertes en vies humaines et pertes matérielles.

ANNA-ALIX KOFFI: Elle a lancé toute seule son “photozine”!

UKRAINE: Des prêtres orthodoxes s’interposent entre les manifestants et la police, à Kiev