in

COTE D’VOIRE: L’artiste-musicien Issa Sanogo est parti sans voir “Dôrôdaga” sur le marché

Paix à son ame!

Pour réaliser cet album, son producteur avoue qu’il lui a fallu une dose de courage pour ne pas abandonner à la dernière minute. Car, Issa était devenu insaisissable.

altL’artiste-musicien Issa Sanogo s’en est allé dans l’anonymat le plus total, le dimanche 27 octobre dernier, à Abidjan-Treichville. « Issa est décédé aux alentours de 16h, le dimanche 27 octobre.

Et c’est à 20h que je suis arrivé sur les lieux pour constater. Il a fallu attendre un peu plus tard pour que la dépouille mortelle d’Issa soit enlevée et conduite à la morgue grâce aux hommes de culture », a confié son dernier producteur (sous le couvert de l’anonymat) qui s’apprêtait à mettre sur le marché le dernier opus de celui-ci.

Malheureusement Issa Sanogo n’aura pas le temps de voir sa dernière oeuvre « Dôrôdaga » sur le marché discographique. Un album de six (6) titres qui se décline en sonorités reggae, manding et coupé-décalé. Dans ce tube, il fustige la consommation de la drogue et de l’alcool.

Pour réaliser cet album, son producteur avoue qu’il lui a fallu une dose de courage pour ne pas abandonner à la dernière minute. Car, Issa était devenu insaisissable. « Même après avoir tout bouclé, j’ai toujours eu des difficultés pour mettre la main sur lui. Cependant, je m’apprêtais à faire rebondir Issa sur le marché », a-t-il dit.

Après avoir écouté « Dôrôdaga », Claude Bassolé, un professionnel du show-biz ivoirien, a été formel sur le retour d’Issa Sanogo sur la scène musicale avec cet album. Ce qui avait également alerté la presse qui croyait ainsi au grand retour d’Issa malgré qu’il soit visiblement diminué.

L’auteur de “Gbangban acte 1; 2 et 3”, le jeune danseur qui est apparu aux côtés du roi du Ziglithy, Ernesto Djédjé dans les années 80, talentueux guitariste, Issa a raccroché définitivement.

Il laisse derrière lui des albums et des singles mais également 16 titres inédits qu’il a concoctés, et dont son dernier producteur promet de mettre sur le marché à titre posthume pour honorer sa mémoire. Et pour que les mélomanes ne retiennent de lui que son génie créateur.

Propulsé sous les feux de l’actualité musicale à l’âge de 12 ans, Issa part à l’âge de 44 ans dans une symphonie inachevée.

HOROSCOPE NOVEMBRE 2013: Vos prévisions astrales du mois – Tous les signes du zodiaque!

MARATHON DE NEW-YORK: Doublé kenyan avec Geoffrey Mutai et Priscah Jeptoo