in

C’EST KADHAFINI?

Après la fin de Kadhafi, qui sera le prochain?
Kadhafi a été déchu, bombardé et tué.


Un épilogue lointain des années lumières des raisons exprimées de la Résolution 1973 de l’ONU, dont l’objet déclaré était de “protéger la population civile des massacres du régime”.

On a parlé de bombardements des Mig libyens, d’où la no-fly-zone (lire: “Toi tu restes à terre et tu me regardes te canarder. Et gare à toi si tu oses te plaindre!“)  Possible qu’on n’ait pas vu un seul raid aérien libyen comme on a bien propagandé et montré ceux de l’OTAN sur les objectifs libyens? Surtout quand on pense qu’on est à l’heure où ça filme tout, comme l’ont démontré les vidéos des derniers instants du dictateur, repris par un tas de cellulaires… du peuple.

Nulle intention de défendre qui a régné 42 ans sur son pays (adulé d’ailleurs par ceux qui se sont ensuite érigés en ses bourreaux) mais c’est la méthode appliquée qui chiffonne et frustre: on arme une rébellion, on prend l’excuse pour agir au nom de l’ONU et le jeu est fait!
Comment est-il possible que  quelqu’un décide qui doit être au pouvoir d’un autre pays et qui non, sur la base d’un propre théorème, appliqué cependant à intermittences, semble-t-il, selon la gueule du ciblé ou peut-être même selon le pied avec lequel ce “décideur” est descendu de son lit, le matin.

Et l’Union Africaine dans tout ça? Elle été barrée ou s’est même barrée, à part quelque timide tentative de lever la crête; immédiatement tapée dessus. Nul n’a levé le doigt.
«Quand ton doigt est dans la bouche de quelqu’un, y faut pas taper sur sa tête, oh!», dit-on et beaucoup, semble-t-il, y ont même toutes les deux mains, pour ne pas dire les bras tout entiers.

C’est Kadhafini! Qui le prochain?  On risque la “kadhafin” de l’Afrique!

Milton Kwami

SÉNÉGAL: Le président Wade gracie 420 détenus

CRISE: Ça fagne* en Espagne!