in

CAN 2015: Top 10 des joueurs à suivre!

alt

Yes They CAN? 

En l’absence de grosses stars comme Didier Drogba, Samuel Eto’o ou encore Emmanuel Adebayor à la CAN 2015, le continent devrait découvrir de nouvelles pépites. Des stars en devenir qui vont animer les pelouses de Guinée équatoriale pendant les prochaines semaines. En voici une sélection. A la fin de la compétition, qui aura honoré les attentes? 

alt

Bertrand Traoré (Burkina Faso) 

A seulement 19 ans, le frère cadet d’Alain (Lorient) est déjà un membre à part entière de l’équipe du Burkina Faso. Faut dire que Bertrand a découvert la CAN à 16 ans. depuis, il est devenu pro à Chelsea mais poursuit son apprentissage au Vitesse Arhnem. Les Etalons peuvent compter sur lui.

alt

Clinton Njie (Cameroun) 

On l’appelle déjà le nouveau Eto’o. Clinton Njie n’a rien demandé mais son talent parle pour lui. Technique et rapide, il lui manque encore de l’efficacité. S’il est pas titulaire à Lyon, ses apparitions sont toujours très appréciées. Et il se fait un trou aux côtés de Vincent Aboubakar et Choupo-Moting dans l’attaque des Lions indomptables.

alt

Ibrahim Ndong (Gabon) 

C’est l’un des nouveaux joueurs en vogue au Gabon. Une superbe saison et demi plus tard avec le CS Sfaxien en Tunisie et Ndong a débarqué cet hiver en France à Lorient. Joueur à un fort potentiel, milieu récupérateur avec un gros volume d’activité. Avec le Bordelais Biyogho Poko, les Panthères ont de la ressource.

alt

Thievy Bifouma (Congo) 

A côté de Prince Oniangue, gros travailleur du milieu de terrain, c’est le leader technique des Diables rouges. Bifouma a largement contribué à la qualification du Congo par ses buts et sa vision du jeu. Claude Leroy sait le rôle à lui confier.

alt

Roger Assalé (Côte d’Ivoire) 

Il est l’artilleur attitré du Séwe Sport ces trois dernières saison avec le résultat qu’on connait du club de San Pedro en Côte d’Ivoire. Depuis il côtoie les Eléphants mais peine encore à trouver du temps de jeu. Puissant, vif, et efficace, il pourrait faire mal aux défenses en Guinée équatoriale. Après la CAN, il rejoindra le Tout Puissant Mazembe.

alt

Nabil Bentaleb (Algérie) 

L’Algérie l’a découvert en Angleterre. Puis son ascension a été fulgurante. Surprise de la liste de Vahid Halilhodzic à al coupe du monde 2014, il dispute 3 matchs et est devenu un élément essentiel du milieu de terrain des fennecs. Son assurance, et sa vision du jeu à seulement 21 sont impressionnantes.

alt

Baba Rahman (Ghana) 

Il est encore très méconnu sur le continent mais Baba Rahman est une valeur sure au poste de latéral gauche à Augsburg en Bundesliga. Dans le viseur de grosses cylindrées du vieux continent comme le Real Madrid ou encore Chelsea, le jeune Black Star (20 ans) peut profiter le CAN pour augmenter sa côte. Technique et très dur sur l’homme, il a permis au Ghana de trouver une solution au poste depuis les départs de Hans Sarpei.

alt

Issiaga Sylla (Guinée) 

Encore un jeune défenseur gauche. A Toulouse, c’est un titulaire à part entière. Reste aux supporteurs du Syli de Guinée de découvrir ce jeune joueur débordant d’énergie qui avale des dizaines de kilomètres dans son couloir à chaque rencontre.

alt

Fabrice Ondoua (Cameroun) 

Il a juste 19 ans mais devrait débuter dans les buts des Lions indomptables du Cameroun. Ondoua, joueur de la réserve du FC Barcelone a déjà, malgré son jeune âge, la confiance don sélectionneur Volker Finke. Ses gestes rappellent déjà ceux d’un très grand: Joseph Antoine Bell.

alt

Serge Aurier (Côte d’Ivoire) 

S’il n’a pas encore donné la pleine mesure du talent entrevu à Toulouse au Paris Saint-Germain, Serge Aurier reste un gros potentiel du football africain. Ses nombreux débordements et sa qualité de centres font de lui un des meilleurs latéraux d’Europe. Aux Eléphants d’en profiter.

HOROSCOPE DU JOUR: Mercredi 28 décembre 2014 – Prévisions astrales pour tous les signes du zodiaque!

MOSQUÉES: Le ministre de l’Intérieur Angelino Alfano: “Plus faciles à contrôler que les lieux de prières improvisés”