in

CAN 2012: Une effigie de Pélé inaugurée à Libreville

Un buste en hommage au Roi du football.

Le légendaire footballeur brésilien Pelé, en visite à Libreville, a inauguré un buste à son effigie, jeud 9 février, y déposant même un baiser en présence du président gabonais Ali Bongo et de la quasi-totalité du gouvernement.

 

Le “Roi” Pélé en a profité pour évoquer la tournée africaine qu’il a effectuée avec son club de Santos en 1967, dont une étape s’était déroulée au Gabon.

«Il y avait une guerre civile dans la zone, a raconté Pelé. On nous a dit “Vous ne pouvez pas allez là-bas, il y a une guerre. Il faut être fou”. Nous nous arrêtions à Dakar et devions jouer ici (à Libreville, ndlr) et à Kinshasa. Le père du président (Ali Bongo, ndlr) était le président à l’époque (Omar Bongo, ndlr). Il a dit: “Nous allons arrêter la guerre parce que nous voulons voir Pelé”. Le président a arrêté la guerre. C’était fantastique. Ils ont arrêté, nous sommes venus et on est parti. Je ne peux pas oublier».

 

 

 

CAN 2012: L’ONUCI derrière la Cote d’Ivoire

FOOTBALL: Le Sud-Soudan 54e membre de la CAF