in

CAN 2012: Groupe B: Angola – Burkina Faso: le match des dauphins?

L’équipe qui remportera le premier match aura fait 80 pour cent du travail“.

Dans le groupe B, à Malabo, Etalons et Palancas Negras s’affrontent pour ce qui peut etre considéré le match des dauphins, vu que, selon les pronostics, la première place ne peut pas échapper à la Côte d’Ivoire. (Hum! le ballon est rond!)

 

Paulo Duarte, le sélectionneur portugais du Burkina Faso a planté d’emblée le décor. « L’équipe qui remportera le premier match aura fait 80 pour cent du travail ».

Les Etalons se sont préparés pendant 15 jours au Cameroun, disputé quelques tests. Tout dépendra sans doute de l’efficacité des hommes de devant, le vétéran Moumouni Dagano, 31 ans, Alain Traoré et Jonathan Pitroipa et des balles que seront chargés de leur fournir Mahamoudou Kéré et Charles Kaboré.

Les supportes expriment quelques doutes sur la solidité de la défense commandée par Bakary Koné et Mamadou Tall devant le gardien Daouda Diakité. On suivra peut-être le tout jeune Bertrand Traoré qui fait ses classes à Chelsea. Agé d’un peu plus de seize ans, ses premiers pas parmi les grands, si Duarte décide de l’aligner en cours de match, seront naturellement très intéressants.

Ces derniers jours, il convient de le souligner, il y a eu quelques soucis concernant l’état de forme d’Alain Traoré et Pitroipa.

Face à des Etalons en quête d’eux-mêmes, les Angolais sont un peu dans le même état d’esprit. Ils ont eu un peu de mal depuis deux ans à évacuer leur échec en quart de finale de leur CAN en quart de finale par la faute de l’attaquant ghanéen Asamoah Gyan qui avait présenté la note aux Palancas Negras après seize minutes de jeu.

Manuel José, retourné depuis à la tête d’Al Ahly en Egypte a passé le relais à Lito Vidigal, après un court intermède assuré par Hervé Renard, revenu par la suite aux commandes de la Zambie ; Vidigal a privilégié l’expérience pour composer son groupe. C’est ainsi qu’on va retrouver les piliers Kali et André Makanga, Gilberto qui est passé du milieu de terrain au centre de la défense et devant le très efficace Flavio qui a fait les beaux jours d’Al Ahly en Egypte et dont le sens du but et l’opportunité ne sont plus à démontrer. Il y aura pour l’épauler Manucho qui fut une des révélations de l’édition 2008 avec quatre buts à son actif, soit un de moins que Samuel Eto’o.

Quart de finaliste en 2008 et 2010, l’Angola  finaliste il y a un an du CHAN contre la Tunisie, rêve de franchir un palier en Guinée Equatoriale. Cela passe nécessairement par un bon résultat face aux Burkinabé dans un match qui s’annonce très ouvert.

CAN 2012 – Groupe B: La Côte d’Ivoire à l’examen Soudan

CAN 2012: la Côte d’Ivoire bat le Soudan