in

Caisse d’assistance sanitaire intégratrice

La Caisse d’assistance sanitaire intégratrice paiera les indemnités d’hospitalisation, de convalescence et d’accouchement). Assurance accidents pour les employeurs.

Depuis le 1er juillet, est en fonction la “Cas.sa.colf”, une caisse d’assistance sanitaire intégratrice pour les travailleurs domestiques: colfs, badanti, baby-sitters, etc.
La “Cas.sa.colf” assurera:
■ aux travailleurs:
■ une indemnité journalière en cas d’hospitalisation, convalescence ou accouchement;
■ et le remboursement intégral des tickets sanitaires pour certaines prestations spécialisées effectuées auprès du “Servizio sanitario nazionale” (Sécurité sociale).
■ aux employeurs: une assurance en cas d’accidents des employés, y compris les accidents “in itinere”, c’est-à-dire durant le trajet du domicile au lieu de travail.

«L’inscription est automatique; la Cas.sa.colf est alimentée par les contributions déjà versées avec les bulletins trimestriels, comme prévu dans le CCNL (Contrat Collectif National du Travail Domestique). Ces sous augmenteront la tutelle des travailleurs et des familles», dit Rosetta Raso, secrétaire nationale du syndicat FSASCAT/CISL.

Dans la Caisse intégratrice iront  0,03 euro pour chaque heure de travail. ça peut sembler peu mais ça suffira pour payer, par exemple, une indemnité de 20 € par jour, pour chaque journée de travail, en plus de la maladie rémunérée par l’employeur, tandis que les familles seront couvertes jusqu’à 50.000 euros, en cas d’accident du travailleur.

«Les indemnités et remboursements pourront être demandées sur des formulaires, avec l’aide des patronats. “Cas.sa.colf” est important car la plupart des colfs et badanti sont des femmes immigrées, et donc des sujets socialement plus faibles, ainsi que les familles, devant soutenir seules l’assistance de leurs chers».

Elvio Pasca

Tetto o ghetto?

Disparition des immigrés: Chi l’ha visto?