in ,

“BONUS NEO-MAMMA”: Comment fonctionne la “prime aux nouvelles mamans” en Italie

Le Gouvernement étudie la possibilité d’exempter les employeurs du paiement des cotisations pour les nouvelles mères. La liste des règlements relatifs à la naissance et à la maternité qui devraient être inclus dans la loi de finances pour 2020 en comprend un autre. Elle a déjà été rebaptisée “norma salva neo-mamma” (norme sauve néo-maman) et agirait sur le paiement des cotisations en faveur de celles qui viennent d’accoucher.

Concrètement, la mesure en faveur de la maternité prévoit l’exonération du paiement des cotisations par les entreprises qui maintiennent dans leurs effectifs des femmes qui viennent d’accoucher. L’exonération de 100% des cotisations serait valable pendant 3 ans, soit un an de plus que l’interdiction de licenciement des nouvelles mères de 24 mois déjà en vigueur.

L’exemption s’inscrit dans la perspective d’une “intervention sur le phénomène des femmes contraintes de quitter le travail après la première année de maternité” et constitue un moyen d’encourager le taux de natalité dans notre pays, dit la ministre du Travail Nunzia Cantafio. Elle s’inscrirait donc dans le sillage d’autres mesures que le gouvernement aimerait mettre en place pour encourager les nouvelles mères et les nouveaux pères.

Ces dernières semaines, par exemple, l’allocation familiale avait déjà été confirmée, tandis que le ministre de l’Économie Gualtieri a déclaré qu’à partir du 1er janvier 2020, tout le monde pourra bénéficier de la crèche gratuite (ou, au moins, d’une partie de la cotisation annuelle couverte par les cotisations de l’État).

La Cour de cassation a donc décidé, dans les derniers jours seulement, que le père peut bénéficier d’un repos journalier même pendant la période pendant laquelle la mère perçoit l’allocation de maternité. Bref, un pas de plus vers la reconnaissance de l’égalité des droits du père et de la mère dans les tout premiers mois de la vie de l’enfant à naître.

ÉTRANGERS EN ITALIE (12): Regroupement familial

ÉVASION FISCALE: Les experts-comptables ont l’obligation de dénoncer les fraudes des clients en Italie