in

COTE D’IVOIRE: 8ème gala de l’ONG “Servir”

Servir au lieu de sévir!

L’Ong ” Servir” organise, le 26 octobre prochain, à l’Hôtel Ivoire, son 8ème gala de bienfaisance.

alt

Avant cette importante cérémonie, dont le but est de recueillir des fonds pour aider à la construction du centre d’hémodialyse, le président-délégué, Amoikon Banga, et son équipe étaient devant la presse, pour annoncer officiellement l’événement. Mais aussi inviter les bonnes volontés à soutenir le projet de Mme Henriette Bédié en venant nombreux à ce gala.

Selon le conférencier, les populations réagissent déjà favorablement à l’invitation de la présidente de l’Ong ” Servir”. La preuve, au niveau des tickets, à l’en croire, tout se passe bien.

«On a bien avancé alors même que l’événement n’est pas encore annoncé», a-t-il indiqué. Amoikon Banga Patrice, malgré cette mobilisation, a exhorté tous les partenaires, tous les amis de ” Servir” et toutes les bonnes volontés à continuer à faire parler leur coeur en s’arrachant les derniers tickets. Il a toutefois précisé que les places disponibles sont limitées. «Nous attendons 700 convives», a-t-il fait savoir.

Le conférencier, poursuivant, a annoncé la présence effective du président Henri Konan Bédié et de celle de Mme Dominique Ouattara. C’est donc avec ses illustres invités que ” Servir” va faire la fête.

Ce gala, toujours en à croire le président-délégué, verra la participation d’une vedette de renommée internationale. De qui s’agit-il? Le conférencier n’a pas voulu dévoiler le secret. Mais en retour, il a annoncé d’autres surprises.

«Ce sera une soirée féérique pour défendre une cause. Des objets de valeur seront mis aux enchères, de même que des enveloppes surprises», a-t-il promis.

Concernant le centre d’hémodialyse et de greffe de reins (sa partie médicale), c’est le professeur Gnonsahé Apollinaire (néphrologue) qui est intervenu pour donner d’autres détails. «J’ai demandé qu’on en joint la formation. Parce qu’en médecine, il faut toujours se recycler», a-t-il expliqué. Il y aura dans ce centre, un service de consultation, de soin de dialyse comprenant 12 postes adultes, 4 postes enfants (ce qui n’existe pas encore), un laboratoire et un centre de transplantation rénale.

Concernant le coût, il a ajouté «Il est de 8 à 10 millions de francs Cfa. Mais c’est nettement moins à celui de la France où il faut d’abord déposer une caution de 100 millions de francs Cfa. Sans compter le billet d’avion, le séjour. Mais l’Etat peut subventionner la greffe comme il le fait pour la dialyse qui est de 1750 dans le public», a souligné le professeur Gnonsahé Apollinaire.

Au plan technique, la parole est revenue à l’architecte, Roger Mbengue, de faire le point des avancées des travaux sur le site. Il a rassuré que le démarrage des travaux est prévu pour janvier 2013 et l’inauguration pour octobre 2013.

En attendant, Mme Henriette Bédié invite les Ivoiriens à son 8ème gala du 26 octobre 2012 à l’hôtel Ivoire.

EDUCATION: La Fondation MasterCard a l’avis de lancer un programme de bourses de 500 millions $ pour la jeunesse africaine

AFRIQUE A FRIC!: Les 10 hommes les plus riches d’Afrique en 2012