Sos racisme - Africa Nouvelles

La marque d'habits H&M avait créé la polémique avec une photo jugée raciste et s'est attirée les foudres de nombre d'internautes, en faisant poser un petit garçon noir vêtu d'un sweat-shirt à message: «Le singe le plus cool de la jungle» (en anglais).

Du haut de son 1m98, plaqué sur le visage, un sourire lumineux en rien égratigné par les phrases discriminatoires qui ont suivi à son élection à Mister Friuli Venezia Giulia (FVG). Alioune Diouf, 18 ans, vit depuis 5 ans à Cividale mais il est sénégalais: ce qui a suffi à déchaîner sur les réseaux sociaux des polémiques, les énièmes raciales.  «Mais je vais sur mon chemin, les critiques fortifient les gens», a-t-il dit.

La petite Asel est née 47 mn après minuit, le 1er janvier 2018 à Vienna.  Mais au lieu des souhaits pour sa venue au monde (largement reportée par les médias autrichiens, comme d'habitude, au nouvel an), la nouveau-née a été accueillie par une onde de déclarations racistes, haine et insultes de divers genres.

La Police d'Agrigento a arrêté John Ogais, un nigérian de 25 ans, qui se trouvait dans le CARA (Centre d'Accueil pour Demandeurs d'Asile) d'Isola di Capo Rizzuto. Il est accusé de faire partie d'une organisation criminelle qui gérait la traite des migrants entre la Libye et la Sicile, de traite humaine, séquestration, violence sexuelle, meurtre aggravé et incitation à l'immigration.

Même avant la fameuse sortie de l’ancien ministre français Luc Ferry à la télévision, la ville de Marrakech au Maroc avait la réputation d'être un haut lieu du libertinage. Une ville où tout semble permis; une ville dont l’image est, depuis longtemps, associée au tourisme sexuel et à la pédophilie. 

L’accueil est chaleureux pour les touristes, le long du chemin qui va de l’aéroport à Ambatoloaka, la station balnéaire de Nosy Be, au nord-ouest de Madagascar. Chaleureux mais dissuasif, au vu des messages qui informent des lourdes peines prévues en cas d’«attentat à la pudeur» contre des mineurs. 

Bien conduire, c'est bien se conduire!

Une plate-forme de e-learning en 6 langues, un cours de formation en ligne pour apprendre les règles du code de la route, dans le décor des plus importantes villes italiennes, un guide avec les attitudes responsables au volant et 1000 cours de conduite sécuritaires comme récompense. Voici les principales caractéristiques de DRIVE IN ITALY, le projet de formation et d'éducation à la sécurité routière destiné aux "nouveaux citoyens italiens", réalisé par la Fondation ANIA pour la Sécurité Routière, sous le patronage du Ministère de l'Intégration. 

alt

Présenté le 21 Janvier 2014 au Ministère de l'Intégration par la Ministre de l'époque, Cécile Kyenge, et le président de la Fondation ANIA (Association Nationale des Entreprises d'Assurances), Aldo Minucci, "DRIVE IN ITALY" est en ligne pour être utilisé par les "nouveaux citoyens italiens".

Pour accéder au programme DRIVE IN ITALY, il faut:

● posséder un permis de conduire valable en Italie;
● se connecter au site http://driveinitaly.smaniadisicurezza.it;
● et choisir une des 6 langues: italien, anglais, roumain, albanais, chinois et arabe.
Une fois enregistré et entré dans la plate-forme, on peut démarrer un programme de formation.

L'objectif est de connaître le code de la route, mais aussi de sensibiliser le public sur les attitudes de la conduite à assumer selon le contexte dans lequel on évolue (urbain, extra urbain).
Les 1000 meilleurs qui passeront le cours de conduite en ligne, pourront accéder à des cours de conduite sécuritaire, qui enseignent les techniques pour affronter des dangers sur la route et fournissent les bases pour améliorer la conduite.

«Ce projet est aussi une façon d'améliorer la connaissance de la langue italienne, à travers l'explication des termes techniques relatifs à la matière. Voici un outil utile et de facile d'accès à offrir à ces  "nouveaux citoyens italiens" pour créer une culture de la prévention ayant un impact positif sur la sécurité publique. Je souhaite à cette plate-forme et aux initiatives connexes le plus grand des succès, dans le but de réduire les accidents de la route, sensibiliser la conscience des chauffeurs immigrés et mieux connaitre l'Italie», avait dit Cécile Kyenge.

De son côté, le président de l'ANIA, Aldo Minucci, a dit: «La volonté de la Fondation ANIA est de porter une attention particulière à ces "nouveaux citoyens italiens" qui contribuent de fait à la croissance de notre pays, en améliorant leur connaissance des règles de la circulation et, donc, la sécurité sur nos routes. La mobilité est un facteur clé du développement et de l'intégration sociale. Pour que ce processus se réalise, il faut promouvoir la connaissance du code de la route italien et les règles qui y sont contenues. Pour cette raison, nous pensons mettre à disposition un cours de formation à la conduite, dans la langue d'origine des "nouveaux citoyens italiens" aussi, puisse promouvoir une cohésion accélérée et une intégration efficace dans le tissu social de notre pays».

"DRIVE IN ITALY" est l'une des initiatives les plus importantes du 10ème anniversaire de la Fondation ANIA pour la Sécurité Routière (www.fondazioneania.it), une Onlus (Organisme sans but lucratif), constitué en 2004 par les Compagnies d'Assurances pour lutter contre le grave problème des accidents routiers, à travers des projets et des actions concrètes visant à réduire les accidents et à sauver des vies.

Au fil des ans, des Protocoles d'accord ont été signés et des projets réalisés avec les Ministères de l'Intérieur, des Infrastructures et des Transports, de l'Education Nationale, des Politiques de la Jeunesse, la Gendarmerie (Carabinieri) et les divers corps de la Police Municipale.
Les collaborations naissent de la conviction que c'est seulement en faisant système qu'il est possible de réduire considérablement le nombre et la gravité des accidents.
C'est dans cet esprit que sous le patronage du Ministère de l'Intégration, naît DRIVE IN ITALY.

Unité et diversité! 

Les 6 et 7 Novembre, l'UNAR (Bureau National contre les Discriminations Raciales) organise le "Village Anti-Discriminations", dans les espaces de la "Città dell'Altra Economia" (Ville de l'Economie Alternative), à l'intérieur du Campo Boario de l'ex abattoir de Testaccio. Le Village sera ouvert du 6 novembre à 14h00 et se cloturera le 7 novembre soir. 

alt

Dans le cadre des initiatives promues à l'occasion de la présidence italienne du Conseil de l'Union Européenne (UE), le Département des Chances Egales (Dipartimento delle Pari Opportunità) - UNAR, parallèlement à l'évenement "Forger le futur des politiques égalitaires dans l'Union Européenne", organisé en collaboration avec la Commission Européenne, promeut le "Village Anti-discrimination".

Dans les structures de la "Città dell’Altraeconomia", à l'ancien abattoir de Testaccio à Rome, jeudi 6 novembre, les stands du Village Anti-discrimination seront ouverts, de 14h00 à 19,00 et vendredi 7 novembre, de 9h00 à 19h00.

Dans le cadre de cette initiative, de nombreuses associations et organisations, opérant à plusieurs niveaux de prévention et lutte contre la discrimination, auront l'occasion d'illustrer leurs activités au public et distribuer du matériel visant à sensibiliser et informer sur l'égalité de traitement.

Le Village sera en outre animé par une série d'évenements culturels, dans le but d'impliquer, informer et sensibiliser les écoles, les jeunes et les familles sur les questions anti-discriminatoires. 

INFOS

e-mail:  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Tél:  06-67792267

(Cliquez sur la photo pour l'agrandir) 

Question de... réponses!

Vous avez des questions? Linea Amica répond gratuitement: 803001 et touche 2 sur téléphone fixe, 06828881 sur portable

altPermis de séjour, nationalité, assistance sanitaire, emploi... pour dissiper vos doutes, utilisez le service de l'Administration publique qui parle italien, anglais, français, espagnol et arabe. Ou visitez également le site www.lineaamica.gov.it

«Je dois demander le renouvellement du permis de séjour, je ne sais pas quels sont les documents à joindre ...» «Je veux choisir le médecin de famille, où dois-je aller?» «Je me demande si ma femme peut me rejoindre en Italie ... » «Quand dois-je inscrire mon enfant à l'école?» «A quel point est le dossier de ma demande de nationalité?» «Je suis travailleur domestique, dois-je payer moi-meme mes contributions?»

Ces questions et tant d'autres doutes trottent tous les jours dans la tête de millions de citoyens étrangers  en Italie. Et chaque jour, plusieurs de ces questions trouvent gratuitement une réponse auprès des opérateurs spécialisés de Linea Amica Immigrazione, le service de l'administration publique qui parle italien, anglais, français, espagnol et arabe.

Il y a plusieurs canaux pour entrer en contact avec Linea Amica Immigrazione, à commencer par un simple coup de fil. Sur téléphone fixe, vous devez appeler le numéro vert gratuit 803001, puis tapez sur la touche 2. Sur portable, composez le 06828881. Appelant du lundi au vendredi de 9 à 18, vous pouvez parler directement avec un opérateur, sinon laisser un message et vous serez recontacté.

Une autre fenêtre ouverte est le site www.lineaamica.gov.it, avec les réponses aux questions les plus fréquentes, une chat active durant les mêmes heures du centre d'appels et la possibilité à n’importe quel moment d’envoyer une question, en remplissant un formulaire dans la section «Chiedo ad un esperto» (L’expert répond), qui répondra dès que possible. Enfin, sur SKYPE, vous pouvez contacter lineamicapa.

Les opérateurs guident également  les usagers à travers les contenus du site www.integrazionemigranti.gov.it, le portail de l'intégration du portail, qui illustre tous les services territoriaux offerts aux étrangers en Italie: du social au sanitaire et aux cours d'italien, de la formation professionnelle aux guichets de la médiation interculturelle. Le portail est également disponible en anglais et publie des bulletins mensuels en albanais, arabe, chinois, français, anglais, punjabi, russe, espagnol, tagalog et ukrainien.

En bref, c’est tout un monde d'informations que Linea Amica Immigrazione met à votre service. Il vous suffit à peine d’un coup de fil ou d’un simple clic!