CHARLES MOMBAYA: Il y a 7 ans, mourait le père de la musique religieuse authentique congolaise! - Africa Nouvelles

ITALIE

Adieu! Chantre de Dieu!

Décédé le 20 mai 2007 à Kinshasa, Charles MOMBAYA a totalisé 7 ans dans l'au-delà. Chantre de première heure et combattant attitré de l'évangile de Jésus-Christ par la chanson, il fut un artiste de renommée internationale.

Charles MOMBAYATrès créatif et discipliné, Mombaya, bien que mort, vit à travers ses œuvres qui parlent et encouragent beaucoup d'âmes. Sa prouesse artistique et sa passion profonde dans le gospel ont fait de lui le père de la musique religieuse authentique. Toujours à la recherche du réconfort spirituel, il a été auteur et compositeur des cantiques miroités que la musique chrétienne n'avait jamais connu avant en République Démocratique du Congo. Retrouvez, ci-dessus, le parcours de cette icône de la chanson chrétienne :

Né le 31 octobre 1956 à Kinshasa, Charles Mombaya Masani a commencé sa carrière musicale en 1974, quelques temps seulement après son baptême à l'église Baptiste.

En 1975, il créa la chorale "les Ambassadeurs du Christ" avec laquelle il remportera plusieurs prix dont celui du meilleur chœur mixte en 1981, à l'occasion du premier festival national des chorales chrétiennes. Une initiative mettant ensemble les fidèles catholiques, protestants et kimbanguistes.

En 1979, Mombaya fut nominé pour l'hymne de l'Organisation de l'Unité Africaine, tandis qu'au cours de la même année, il fut admis comme membre d'un groupe vocal protestant célèbre au sein duquel il assumera les fonctions de directeur technique adjoint.

Ainsi, l'artiste dirigea une chorale composée de 5 000 chanteurs à l'occasion du centenaire du protestantisme au Congo.

En 1980, il créa "Les Messagers", le premier quartet de gospel en RDC. Il parvient à réaliser un album audio/vidéo dans son propre studio d'enregistrement, Asifiwe, situé dans les installations de la Radio Télévision Nationale Congolaise (RTNC), à Kinshasa.

Son expérience et sa rigueur paieront jusqu'à devenir, deux ans après, responsable du programme national de musique au secrétariat général de l'Eglise du Christ au Congo (ECC).

Précurseur du gospel congolais !

De 1982 à 1986, Charles Mombaya, animé de l'esprit de recherche, passera sur le banc à l'Institut National des Arts à Kinshasa, où il obtient son diplôme de musique.

Un homme plein de détermination, il quitte son pays pour la France afin de poursuivre ses études musicales. C'est là qu'il obtient le diplôme de maîtrise en musicologie à la Sorbonne. Il a aussi fait des études supérieures en littérature comparée à Paris IV, toujours à la Sorbonne, en 1996. Le 22 juin 2002, il reçoit un diplôme de mérite des arts, sciences et lettres.

Il fut aussi couronné de beaucoup des prix, tels que la médaille d'or de mérite des arts, sciences, et lettres, en octobre 2004, ainsi que le brevet d'excellence et de créativité.

Il faut aussi noter que Charles était le fondateur de l'Association des Musiciens Chrétiens du Congo (AMCC) dont il fut le président jusqu'à sa mort.

On retiendra que Charles Mombaya était un homme d'initiatives et ouvert à tout le monde. Pour preuve, il a formé plusieurs musiciens dont beaucoup de chantres comme l'Or Mbongo Lemba, Angel Kabonzi, Paul Nzalio et d'autres.

De son vivant, l'artiste était marié, avant de perdre son épouse quelques années après leur mariage. Il était père de quatre enfants.

Charles Mombaya est mort le 20 mai 2007, à la clinique Ngaliema, à la suite d'une crise cardiaque. Bien que mort, l'artiste a laissé ses empreintes grâce au management mené pour la promotion du gospel congolais à travers le monde.