ITALIE: Double historique victoire du jeune rappeur italo-égyptien Mahmood - Africa Nouvelles

ITALIE

Mahmood (pseudonyme d'Alessandro Mahmoud) est le rappeur qui a gagné le Festival de Sanremo 2019 avec le morceau «Soldi» (Les sous), qui parle du fait d'avoir grandi en banlieue (un thème qui revient dans les secondes générations), une chanson qui parle de sous, de pauvreté, de la difficulté d'être au monde, d'un père absent, qui ne revient pas, et qui est rappelé dans le sound arabe de la seconde partie du morceau. «Gioventù bruciata» (Jeunesse brûlée) est au contraire le titre du morceau que Mahmood avait porté à Sanremo Giovani et qui lui a permis de gagner une des deux places disponibles parmi les bigs et de gagner le Festival.

 

Né à Milano, il y a 27 ans, de maman italienne et papa égyptien, Mahmood prend, dès son enfance, des leçons de théorie et chant lyrique chez le maestro Gianluca Valenti et, à 19 ans, décide fréquenter des cours de piano. Durant son parcours musical, il a affronté divers bouts d'essais et auditions. 

Il fait sa première apparition à la télé en 2012, avec la partecipation à la 6ème édition de X Factor, où il a milité dans l'écurie de Simona Ventura. 

Successivement, il a collaboré avec le producteur Pierpaolo Peroni, avec lequel il a réalisé son premier opus «Fallin Rain», chanté en anglais. 

En 2013, est née la collaboration avec Marcello Grilli et Francesco Fugazza, jeunes producteurs avec lesquels il a commencé à arranger ses propres morceaux complets, côtoyant de plus en plus le genre électronique. 

En 2015, il écrit le morceau «Dimentica» (Oublie) avec  lequel il gagne le concours Area Sanremo. 

En 2106, il a présenté le morceau qui a concouru dans la "Section Jeunes" du Festival de Sanremo. 

En juin 2017, il a publié l'opus «Pesos».

Mahmood a aussi remporté le Prix  Enzo Jannacci di NuovoImaie: une récompense  dédiée à la meilleure interprétation parmi les vainqueurs des deux soirées finales de "Sanremo Jeunes", en compétition au 69ème Festival de chanson italienne. 

Le jury, composé de Paolo Jannacci, de Dodi Battaglia (porte-voix du "NuovoImaie") et des précédents lauréats Maldestro et Mirkoeilcane, a voté l'interprétation du chanteur-compositeur italo-égyptien «pour avoir affronté avec courage et sensibilité un thème en rien simple, comme la religion islamique d'un père distant et trop lié à ses traditions. "Soldi" est un morceau que Mahmood interprète avec ton et charisme, dons qui pourront le faire progresser artistiquement. Musicalement, se dégagent le battement des mains et les brusques changements de rythmes qui propulsent les progressions harmoniques des arcs, sans oublier les agréables inflexions mélodiques qui vous transportent outre les frontières italiennes», récite la motivation.