ITALIE - Carte bleue européenne: entrées facilitées en Italie pour les travailleurs étrangers qualifiés - Africa Nouvelles

ITALIE

Il suffira d'une communication des employeurs au "Sportello Unico per l'Immigrazione" ou S.U. (Guichet Unique pour l'Immigration). Mais, avant, ils doivent signer un accord avec les ministères de l'Intérieur et du Travail. Voici comment faire. 

Ceux qui peuvent obtenir la carte bleue pourront arriver en Italie beaucoup plus rapidement, à travers une simple communication des employeurs. 

La carte bleue Européenne est un permis de séjour spécial réservé aux travailleurs étrangers qui ont suivi dans leur pays, au moins 3 années d'études supérieures et ont obtenu une qualification de niveau 1, 2 et 3 de la classification professionnelles ISTAT.  

Dans le cas des professions réglementées (comme celles pour lesquelles il existe un Ordre), il faut en plus remplir les conditions prévues par la Loi italienne. 

C'est un bassin très large et varié de travailleurs, couvrant par exemple, les figures professionnelles suivantes: 

cadres supérieurs;

informaticiens;

professeurs;

ingénieurs;

agronomes;

programmeurs;

assistants sociaux;

agents de voyage;

ou analystes de laboratoire.

N.B.: Déjà, ces travailleurs peuvent être appelés en Italie, sans limites d'effectifs et sans avoir à attendre le décret des flux émis par le gouvernement. Mais la procédure est devenue encore plus simple. Les entreprises ayant signé un protocole d'entente avec les ministères de l'Intérieur et du Travail, peuvent en effet faire venir ces travailleurs, envoyant une simple communication via Internet au S.U., sans avoir à attendre une autorisation.

RAPPEL: Une fois la communication envoyée, le travailleur pourra se rendre à l'ambassade ou consulat italien dans son pays et obtenir le visa d'entrée.  

IMPORTANT: Une fois en Italie, il pourra signer le contrat de séjour et demander la carte bleue européenne, «super permis de séjour» qui lui permettra de bénéficier d'un traitement "égal à celui des Italiens".