TABAGISME: Campagne «Idrissa» en Afrique de l'Ouest - Sensibilisation de masse sur les dévastations du tabac - Africa Nouvelles

INTERNATIONAL

Le tabac t'abat! 

Les ministères de la Santé et de l'Action sociale ont procédé au lancement de la toute première campagne médiatique anti-tabac dénommée : «Idrissa». C'est le premier spot anti-tabac développé spécifiquement pour l'Afrique francophone.

alt

La toute première campagne médiatique anti-tabac régionale a été lancée à travers l'Afrique francophone, avec un déploiement national au Sénégal, au Bénin, en Côte d'Ivoire et au Burkina Faso. La campagne, dénommée "Idrissa", est conçue pour avertir les populations des méfaits du tabagisme sur la santé et du coût des cigarettes sur les fumeurs et leurs familles.

Lancée à travers l'Afrique francophone par les ministères de la santé de la région, la campagne Idrissa a été élaborée avec l'appui technique et financier de World Lung Foundation avec le soutien de l’Alliance pour le Contrôle du Tabac en Afrique (ACTA), l'American Cancer Society (ACS) et l'Union Internationale Contre la Tuberculose et les Maladies Respiratoires (l’Union). La campagne a été conçue grâce au financement de la fondation Bill et Melinda Gates et Bloomberg Philanthropies, à travers l'Initiative Bloomberg pour la réduction du tabagisme.

Idrissa raconte l'histoire d’Idrissa Diallo, un tailleur qui vivait en Guinée-Bissau, qui a commencé à fumer des cigarettes, quand il était un jeune homme. Après des années de dépendance, Idrissa a développé un cancer de la bouche dévastateur, qui l’a rendu incapable de travailler et nourrir sa famille. Le cancer était si désagréable qu’Idrissa ne pouvait même pas manger à l'extérieur de son domicile car les enfants du quartier avaient peur de son apparence. Malheureusement, Idrissa est décédé d'un cancer 2 mois après la réalisation du spot. La campagne indique sur le numéro vert de la Côte d'Ivoire (appelez le 143) et offre des conseils pour arrêter de fumer.

Idrissa est le premier spot anti-tabac développé spécifiquement pour l'Afrique francophone. Des temps d'antenne ont été achetés dans les médias audiovisuels dans quatre pays pour assurer la diffusion du présent spot au profit d’un plus grand nombre de personnes possible. Le spot sera diffusé pendant un mois.

“Nous constatons tous les jours, que le tabagisme s’incruste dans nos comportements individuels et collectifs à la faveur des fausses promotions qui fleurissent pour le recrutement d’une très jeune clientèle encore immature, qui a besoin d’être protégée par de vastes campagnes d’éducation, de communication et d’information. La sensibilisation du public aux risques sanitaires liés à la consommation du tabac et à l’exposition à la fumée du tabac, ainsi qu’aux avantages du sevrage tabagique et des modes de vie sans tabac relève des libertés et droits fondamentaux des peuples,” dit Madame le Professeur Marie Awa Coll SECK, Ministre de la Santé et de L'Action sociale du Sénégal. 

M. Peter Baldini, Directeur Générale du World Lung Foundation, a déclaré: "Nous sommes heureux d'avoir collaboré avec les ministères de la Santé, notamment du Sénégal, du Bénin, de la Côte-d'Ivoire et du Burkina Faso, qui se sont joints à cette campagne pour la diffusion d’Idrissa à travers la région. Cette campagne graphique percutante, montre aux téléspectateurs la terrible vérité sur le tabagisme, à la fois les méfaits réels sur la santé des individus et les conséquences dévastatrices pour leurs familles. Le tabagisme a privé la famille d’Idrissa de son principal soutien, laissant sa femme veuve et ses enfants sans un père. Cette réalité n'a aucun rapport avec les images glamour et des messages trompeurs propagés par l'industrie du tabac. Les pays africains sont de plus en plus la cible de cette commercialisation sournoise. C’est pourquoi les gouvernements doivent agir maintenant afin d’empêcher encore des millions de personnes souffrir du même sort qu’a connu Idrissa."

Un rapport élaboré récemment par le Réseau des académies des sciences africaines (NASAC) sur le thème "Prévenir une épidémie de tabagisme en Afrique: Un appel à l'action efficace pour soutenir la santé, le social, et le développement économique", a conclu que sans une action concertée pour introduire et renforcer le contrôle du tabac, la prévalence du tabagisme dans la région Afrique augmentera de presque 39% en 2030, passant de 15,8% en 2010 à 21,9%. C'est la plus grande augmentation dans la prévalence du tabagisme régionale prévue au monde. De la même façon, l'American Cancer Society estime que la mise en œuvre des politiques de lutte anti-tabac prouvées pourraient empêcher 139 millions de décès prématurés dans la région d'ici 2100. La lutte antitabac est déterminante car elle a le potentiel pour éviter une augmentation des maladies non-transmissibles liée au tabac telles que le cancer, les maladies cardiovasculaires et de décès prématurés qui contribuent à entraver la croissance économique de l'Afrique.

Le tabagisme est un problème croissant au Sénégal. Selon le DHS et l’Atlas du Tabac, *17,7 % des hommes adultes sont des fumeurs courants, comme le sont, 2% des femmes adultes. Les taux de tabagisme chez les jeunes sont estimés à 12,1%.

Plus tôt cette année, le gouvernement du Sénégal a adopté une loi anti-tabac qui vise à protéger les non-fumeurs, encourager les fumeurs à réduire le nombre de cigarettes et d’arrêter de fumer; et dissuader les jeunes de commencer de fumer. Elle comprend une augmentation des taxes sur le tabac; un engagement à veiller à ce que l'industrie du tabac n'interfère pas avec la politique de santé; une loi sans tabac complètes; une interdiction totale de la publicité; l'introduction des avertissements sanitaires graphiques et le texte pour couvrir 70% des paquets de cigarettes; et l'interdiction de la vente de cigarettes à l'intérieur et à proximité des écoles, des universités, des hôpitaux, et des bâtiments gouvernementaux.

La Côte d'Ivoire a récemment prévu d’infliger des sanctions financières aux établissements et fumeurs qui ne respectent pas la réglementation anti-tabac du pays.

Le Burkina Faso qui dispose d’une loi antitabac, s’apprête à mettre en œuvre les avertissements sanitaires graphiques.