ANGOLA - ARGENTINE: La visite de la présidente argentine Cristina Kirchner - Africa Nouvelles

INTERNATIONAL

De l'argent... de l'Argentine?

La visite de Kirchner doit renforcer l'amitié entre les peuples, dit Eduardo Dos Santos.

Le Chef de l'Etat angolais, José Eduardo dos Santos, a affirmé que la visite en Angola de son homologue argentin, Cristina Kirchner, contribuera à une meilleure compréhension de la réalité de l'Angola et du renforcement de l'amitié entre les deux peuples.

Les accords de coopération dans le domaine de l'éducation et de la culture que nous voulons signer, seront certainement un motif de compréhension mutuelle qui peut être enrichi avec de nouvelles données et informations, a souligné le Président angolais.

"Nous sommes deux peuples et pays apparemment lointains, parce qu'au fond en cette ère de la globalisation, nous sommes voisins des deux côtés de l'Atlantique Sud. Nous ne sommes également pas si loin en termes de langue et la culture, parce que nos deux pays ont souffert pendant des siècles, l'influence des deux pays de la péninsule ibérique, le Portugal et l'Espagne, conservant avec eux, une fois rachetés notre propre identité et liberté, des liens d'estime et de coopération», a dit José Eduardo dos Santos, pendant le déjeuner, offert à son homologue argentin.

Ces dernières années, a-t-il poursuivi, les chercheurs se sont rendu compte que l'on pourrait penser aux affinités culturelles entre l'Angola et l'Argentine, vu qu'un grand nombre de la population africaine, pris par la force vers le continent latino-américain, se sont unies aux forces locales, créant de nouveaux espaces de resistance, de liberté et de solidarité active.

Le président dos Santos a ajouté qu'il était salutaire l'existence, en ce moment, de la part des intelectuels Argentins du secteur de la culture, un mouvement pour approfondir les études sur la contribution africaine de l'histoire du pays, récupérant ainsi une mémoire qui était en danger de disparaître et oubliée parmi tant d'autres influences parties vers l'extérieur.

"Ana Paula dos Santos, ma femme, a représenté l'Angola au Ier Congrès d'Origine africaine, qui s'est tenue en Juillet 2007 à Buenos Aires, et a pu constater comment sont profonds les liens qui nous rapprochent et qui ne sont pas, seulement dans la danse et la musique, mais aussi au niveau de la langue et de la propre nourriture", a dit le Chef de l'Etat angolais.