Orchestre Bakolo: la magie des anciens musiciens du mythique Wendo, père de la rumba congolaise. - Africa Nouvelles

AFRIQUE

Antoine Wendo Kolosoy, aussi connu sous le nom d’artiste Papa Wendo ou Wendo Sor, né le 25 avril 1925 à Mushie au Congo belge, mort le 27 juillet 2008 à Kinshasa, est un chanteur, musicien et boxeur congolais. 

Il a commencé sa carrière de chanteur, en 1936, à Léopoldville (aujourd’hui Kinshasa) dans la troupe musicale Victoria Kin. En 1948, il connaît son premier succès "Marie-Louise". Il est souvent reconnu comme le père de la rumba congolaise. Crooner incontournable des scènes africaines, auteur compositeur des «tubes» qui ont marqué l'Histoire de la musique africaine, précurseur ou inventeur de la rumba congolaise, Wendo a été protégé puis poursuivi par les hommes politiques de son pays.

"Marie-Louise", chantée avec Henri Bowane, une de ses compositions à laquelle les congolais de l'époque accordaient la vertu magique de réveiller les morts, fut considérée par l'église catholique comme un air satanique; la chanson fut excommuniée et Wendo contraint de quitter la capitale et de se réfugier à Kisangani.

À partir de 1965, lors du coup d'État de Mobutu, il cessera sa carrière et ne reviendra en scène que lorsque celui-ci sera écarté du pouvoir, 32 ans plus tard, par Kabila.

L’artiste musicien Wendo Kolosoy a rendu l’âme, à 18h30 le 27 juillet 2008, à la clinique Ngaliema où il était hospitalisé, à l’âge de 83 ans. Il est resté surtout célèbre par ses tyroliennes qui sont sa marque particulière dans la Rumba congolaise. 

BAKOLO Music International est le groupe congolais issu du groupe fondé par Wendo Kolosoy, en 1946 à Kinshasa (Léopoldville à l'époque). Il est composé des musiciens de Wendo qui n'ont pas cessé de jouer depuis sa mort en 2008. Le morceau "Philosophie" a été écrit par le compositeur congolais Jean-Serge Essou, musicien des "Bantous de la capitale".