Nouvelles - Africa Nouvelles

Kedjenou signifie "secouer dedans". C'est un plat typique ivoirien qui se prépare traditionnellement à l'étouffée dans un canari fermé ou idéalement recouvert de feuilles d'attiéké. 

alt

 Ingrédients (6 personnes) 

 ♦ 1 poulet entier découpé             

 ♦ 3 grosses tomates découpées en gros dés 
 ♦ 1 aubergine découpée en gros dés 
 ♦ 2 oignons découpés en petits dés (ou hachés) 
 ♦ 5 gousses d'ail  découpées en morceaux
 ♦ 5 feuilles de laurier
 ♦ une branche de gingembre haché 
 ♦ 2 cube maggi
 ♦ sel, poivre
 ♦ une pincée de thym
 ♦ 1 à 2 piments selon votre gout : si vous aimez manger épicé, n'hésitez pas à "inciser" vos piments pour que leur jus se répande un peu dans la sauce. Surtout ne les coupez pas entièrement en deux sinon ce sera beaucoup trop pimenté!!

La cuisson

Dans une marmite, et dans un peu d'huile, faites revenir les morceaux de poulet et les oignons jusqu'à ce qu'ils soient bien dorés. Il  ne s'agit pas d'une sauce grasse, donc mettez le moins d'huile possible, surtout que dépendamment des morceaux de poulet que vous choisirez, la volaille est déjà plus ou moins grasse! Il faut juste de quoi dorer les ingrédients sans les griller.

Ajoutez ensuite tout le reste des ingrédients et des épices.

Laissez mijoter 45 mn environ, en remuant toutes les 10 mn SANS OUVRIR LA MARMITE!

Le kédjénou signifie "secouer dedans"! Faites tournoyer votre marmite pour remuer votre sauce et éviter qu'elle ne colle au fond de votre marmite.
Ne RAJOUTEZ PAS D'EAU! Vous verrez qu'avec la cuisson à l'étouffée et avec l'eau dégagée par vos légumes, le résultat sera suffisamment juteux.

Les ivoiriens mangent le kédjénou avec de l'attiéké mais si vous n'en avez pas, du riz blanc fera très bien l'affaire.

Servez selon votre goût décoratif et... Bon appétit!

Ça s'est passé en Afrique du Sud, dans le Parc national Kruger, où un jeune couple de touristes, nommés Marlene et Leon, était allé pour un safari photo.

Ils voulaient capturer la beauté des lions u lieu. Mais quand ils sont retournés à leur voiture, les attendait une surprise: un python de 6 mètres entortillé dans le moteur.

Le couple s'est immédiatement aperçu de la présence du reptile car qu'ils l'ont vu passer et disparaître à l'improviste sous la voiture.

Après l'avoir découvert, le gros reptile a spontanément pris la poudre d'escampette.

Habituellement, les gros serpents, comme les pythons, ne sont pas venimeux, mais n’empêche qu'ils soient de toute façon dangereux parce qu'ils tuent leur proient en les triturant. Ils attaquent les oiseaux d'attaque, les chèvres et même d'autres serpents pour se nourrir. 

Stranieri in Italia

Née dans la banlieue dakaroise, de père mauritanien et de mère sénégalaise, le métissage teinte naturellement son identité. Son expérience de vie lui forge un caractère de battante.

Madi Sakandé, chef d’une entreprise spécialisée dans le domaine du froid, est l'une des rare figures de la diaspora africaine en Italie qui ait pu participer aux travaux de la conférence Italia-Africa.

Alors qu'en Californie, on attend le feu vert des travaux du circuit pour le test de la futuriste capsule (imaginée en premier par Elon Musk), les Émirats arabes unis annoncent: ça reliera Dubaï à Abu Dhabi.  "Une course contre le temps pour le construire en quatre ans», a déclaré Bibop G. Gresta, vice-président de la start-up américaine qui a signé le projet.

Siabatou Sanneh portait le dossard n° 64173, qu'elle a fixé sur sa tenue traditionnelle. Gambienne, cette femme longiligne  âgée d'une quarantaine d'années, a pris, dimanche 12 avril, le départ du marathon de Paris, en marchant, un bidon d'eau sur la tête. Son but: sensibiliser l'opinion publique aux problèmes des kilomètres que de nombreux Africains doivent parcourir pour accéder à l'eau.

Ça s'appele "Retour volontaire assisté" (RVA) et ça arrange à la fois pour l'Italie et les étrangers qui n'ont pas réussi à réaliser leur projet de migration, jusqu'à perdre, dans plusieurs cas, le permis de séjour.

J'ai entendu que le Gouvernement italien est sur le point d'émaner une "sanatoria" (régularisation de masse) pour légaliser les immigrés sans-papiers. Beaucoup de mes amis en parlent. Je voudrais vérifier si c'est vrai et, si c'est vrai, quand sera émanée la régularisation? Merci. 

J'ai travaillé de nombreuses années en Italie et dans peu de temps, je prendrai ma retraite. Qu'en sera-t-il de mon permis de séjour?