MOAMAS AWARDS: Fally Ipupa en lice avec 5 nominations - Africa Nouvelles

MONDE

En bonne compagnie avec les sud-africains Freshlyground, la sénégalaise Viviane N'dour et les nigérians 2Face Idibia.

L'artiste musicien de la République démocratique du Congo, Fally Ipupa, figure parmi les stars africaines les mieux cotées de la deuxième édition des concours dénommés « Museke Online Music Awards » (Moamas) aux Etats-Unis.

 

Fally Ipupa qui se retrouve avec 5 nominations aux Moamas Awards, fait une fois de plus la différence et figure ainsi au top de la liste des nominés aux côtés de Freshlyground de l'Afrique du Sud, Viviane N'dour du Sénégal et 2Face Idibia du Nigeria.

Outre les nombreuses sollicitations auxquelles il est tenu de répondre pour des productions sur diverses scènes du monde, Dicap la Merveille peut se targuer d'avoir le net avantage d'être nominé et primé sur plusieurs autres d'entre elles.

Pour le compte des Moamas, la star congolaise est personnellement répertoriée dans 5 différentes catégories. Les votes ont débuté depuis le 9 août 2011 et devaient prendre fin le 18 Septembre dernier. Ils se font à partir du site www.moamas.com

Pour les rubriques «Artiste de l'année» et «Artiste masculin de l'année», Fally figure en bonne place avec, entre autres, 2Face Idibia qui, du reste, est aussi l'une des vedettes de sa génération les plus en vue.

Son nom apparaît à deux reprises dans celle de la «Chanson la plus populaire». En effet, il est associé à J Martins avec qui il a réalisé un featuring dans Jukpa remix et cité seul pour «Sexy dance».

Son duo avec ce dernier est pris en compte une seconde fois car il est également repris dans la liste de «Meilleure collaboration africaine».

Dans la catégorie «Afrique centrale», la RDC occupe la meilleure position. Ici, sa réputation de leader musical du continent trouve toute sa place. Sont alignés successivement quatre noms importants et de notoriété internationale.

En plus de Fally Ipupa qui y revient avec sa chanson «Sexy dance», il y a Papa Wemba et son fameux tube «Six millions ya ba soucis», Lokua Kanza y est cité à travers «Nakozonga», un titre qu'il a d'ailleurs chanté en featuring avec Fally.

Afri-Nous

Et, Ferre Gola, son principal challenger est également de la partie avec « Zazou ». Par ailleurs, vu que les chansons « Sexy dance » et « Six millions ya ba soucis » sont listées pour la « Chanson Afro-rythmique », Fally figure au final dans cinq différentes catégories et Papa Wemba dans deux. Il en est de même pour Lokua Kanza dont « Nakozonga » est également repris dans le lot des titres en lice pour la « Chanson acoustique ». À ce même niveau se situent Kaysha et La Selesao, du groupe musical de Jessy Matador.

Ces deux talentueux artistes de la jeune génération congolaise sont tous deux en lice pour la « Chanson de la diaspora ». En effet, Bien plus fort que « mes mots » de Kaysha figure à la fois dans cette rubrique et aussi dans celle de la « Chanson Zouk/Kizomba ». La Selesao, quant à elle, est représentée par son titre Zamounda. Il est en plus classifié dans la catégorie « House Tribale song » à côté de Zekete Zekete, un air de l'autre groupe congolais présent parmi les nominés aux Moamas 2011, les Anges d'Afrik. Et, le « Choix des fans », on l'espère, pourrait tomber sur « Landale beat » du chanteur hip hop Kibistone.

Les différents nominés sont censés participer à la cérémonie de consécration prévue le 24 septembre à NewYork dans les studios d'Afrotainment. La soirée de remise des prix, apprend-on, sera télédiffusée en direct sur les chaînes nationales de la famille Afrotainment aux États-Unis d'Amérique. Une diffusion en ligne est aussi prévue via le streaming en direct sur le site officiel des récompenses moamas.com et awards.afrotainment.us

Eu égard à tout ce qui précède, plus d'une personne estime que la star congolaise mérite une meilleure côte pour des efforts qu'il a fournis pour arriver à présenter ce travail. Par ailleurs, ces personnes encouragent Fally Ipupa à ne pas dormir sur ses lauriers. Il devra donc continuer à produire davantage un travail professionnel pour aller de succès en succès, et défendre comme toujours les couleurs musicales de la République démocratique du Congo dans le concert des nations.