SENEGAL: Boubacar Mendy 'Kirikou': De la percu au micro - Africa Nouvelles

AFRIQUE

Premier album ("Réalité") du chanteur du dessin animé 'Kirikou'.

Le chanteur, Boubacar Mendy, 29 ans, natif de Dakar précisément à la Sicap rue 10, plus connu sous le nom de Bouba kirikou a roulé sa bosse partout avant d'envisager de sortir sa première oeuvre discographique.

 

L'artiste a débuté comme percussionniste en 1995 au groupe Dialoré, qui jouait dans un style musical afro. On y entend ses sons de tam-tam sur l'album "Diamano", produit par Jololi.

Mais petit à petit, Bouba prend du galon. En l'absence du lead vocal du groupe, il s'improvise chanteur. Ce numéro lui réussit. Car le lead vocal du Super Etoile, Youssou Ndour, le repère et fait appel à lui pour interpréter la chanson de la bande dessinée 'Kirikou'.

L'artiste avait déjà un penchant pour les dessins animés depuis tout-petit d'où son sobriquet ìBoubaì en référence au film d'animation 'Bouba et Frisquette', diffusée dans les années 80 par la RTS (Radio Télévision Sénégalaise),


Malgré le succès de la chanson "Kirikou", confie Mendy, "je n'ai rien gagné avec cette chanson. je suis l'interprète de la chanson. Tout le monde croit que c'est Youssou Ndour, car sur le générique du film, il est écrit musique de Youssou Ndour. Ici on ne reconnaît pas encore les droits voisins".

Pour ceux qui estiment que les deux chanteurs ont la même voix, l'ex-percussionniste lance: "Je ne trouve pas que nos voix se ressemblent".

Mais Bouba Kirikou a eu une certaine notoriété grâce à ce tube. "Quand je me présente quelque part, il faut que je rappelle que j'ai chanté ìKirikou", soutient-il.

Pour ceux qui soutiennent que Youssou Ndour s'est servi de lui sur ce titre. Boubacar Mendy répond: 'Ce n'est pas le cas'.

 

Le groupe du quartier se disloque à la fin des années 90. Le jeune artiste est alors invité à faire les choeurs avec le "Djolof Band" de Viviane Ndour.

En même temps, il travaille avec le rappeur Didier Awadi dans le PositifBblack Soul Radical (PBS/Radical) depuis 2003. Kirikou a participé dans les morceaux "Rosa", "Dakar sunu gal", "Barcelone" et sur le single contre les APE (Accords de Partenariat Economique).

Depuis 2006, il est membre du PBS Radical et assure les premières parties des concerts du groupe pour se faire connaître.


Boubacar Mendy a convaincu ses parents (originaires de Guinée Bissau et émigré à Ziguinchor depuis longtemps) avant d'en arriver là aujourd'hui. Surtout pour une mère qui tenait à ce qu'il termine ses études, abandonnées en classe de 5ème au collège.

"Ma mère n'a jamais voulu que je fasse de la musique", confie l'interprète de "Réalité", un album en gestation. Pour elle, son fils unique devrait s'accrocher aux études pour réussir dans la vie. L'environnement musical peu fréquentable de l'époque n'était pas aussi en sa faveur. Avec comme allié son père, il réussit à convaincre sa maman. Mais son papa avait exigé qu'il allie les deux.

"J'aimais chanter depuis tout-petit et si je n'étais pas chanteur, j'aurais choisi le foot", confie aujourd'hui Bouba Kirikou, qui regrette son choix.

"J'ai regretté le fait de n'avoir pas continué les études. Le fait de ne pas avoir un niveau d'études avancé, ce n'est pas bon", reconnaît l'artiste.

 

T. A.