NEEMA FEST: Grand succès de la 2ème édition du festival de la musique panafricaine en Italie - Africa Nouvelles

ARTS & CULTURES

NEEMA FEST a bissé, améliorant encore, cette année,  le grand succès de la toute première de l’an dernier. C'était le 24 avril. Le riche programme n’a pas trahi les expectatives du nombreux public accouru en masse pour vivre un format qui, après le «coup d’essai, coup de maître» de la première édition, a convaincu que les bases sont assises pour consolider NEEMA FEST les ambitions de NEEMA FEST à être considéré comme le «Plus grand événement Afro de l’année».

 

Félicitations au fondateur et Directeur artistique, le congolais SERGE ITELA, propulseur de la musique hip-hop à Rome, régiste du groupe «Les Enfants Prodiges», inlassable grand promoteur de l’afro et latin-music en Italie. Félicitations également à son staff et ses collaborateurs, félicitations pour l’organisation, félicitations pour la «location», félicitations pour la belle image du talent musical du continent noir, offerte à travers la programmation panafricaine, marque déposée du NEEMA FEST, comme pensé par son concepteur.  

Sur le podium se sont alternées les prestations entraînantes des cinq poids-lourds en tête d’affiche: les zouk-loves assassins de Nelson Freitas (Cap-Vert), les rythmes super déchainés d’Elji Beatzkilla (Cap-Vert) , les chansons afro-beats de l’explosive Yemi Alade (Nigeria), les top-hits de Fally Ipupa (RD Congo)et les rythmes cadencés de Djeff Afrozilla (Angola / Cap-Vert).

Dans les intervalles se sont exhibés une liste des meilleurs «afro dancers» dont notamment: Denatora, Afromanga, Myriam & Greg, Woody Helen, Sonny.

Le public a rempli la grande salle du «Spazio 900» (à l’EUR, quartier chic de Rome), participant avec ferveur aux exhibitions de leurs idoles, dans une kermesse qui a coulé sans interruption jusqu’aux premières lueurs de l’aube, se laissant entraîner dans la complicité des reprises des chœurs des chansons, et surtout à des pas de danse déchaînés sur le podium. Très apprécié notamment la passerelle offerte par Fally Ipupa à une file de participantes, invitées à s’exhiber avec lui, sous la colonne sonore des hits de son répertoire. 

De l'avis de plus d'un chacun, NEEMA FEST est le festival qui manquait et qu'il fallait, fort de sa particularité d’être un collant idéal entre les diverses cultures, capable d'abattre les barrières, à travers la passion unique pour la musique et la culture afro.

À rappeler également que, trois jours avant la date de Rome, NEEMA FEST avait fait escale à Milan, à l'occasion du Salon International du Meuble, pour un autre concert d'un grandiose Fally Ipupa, qui a fait vibrer la capitale lombarde et ses mélomanes. 

En tout cas, NEEMA FEST, cette idée «folle» de SERGE ITELA, dont la réussite fait la fierté de la Diaspora, a démontré d’être une réalité qui consolide sa place méritée dans le panorama du show-biz en Italie. Et le chœur est unanime: Bravo NEEMA FEST! Vivement la 3ème édition!

Milton Kwami (Africa Nouvelles)