Saturday, Aug 23rd

Last update08:00:12 PM GMT

You are here Africains de la diaspora COMMUNAUTÉS AFRICAINES COTE D'IVOIRE: Centenaire de l'église Harriste

COTE D'IVOIRE: Centenaire de l'église Harriste

Lancement des festivités sur 3 ans.

Tchotche Mel Félix, le président du Comité national et international Harriste a tenu sa promesse. Celle d'organiser les festivités marquant le lancement de la célébration du centenaire de l'Eglise Harriste de Côte d'Ivoire.


Les festivités vont se dérouler sur trois ans. Avec un grand culte au bord de la mer en janvier 2015 sur les traces du prophète William Wade Harris, fondateur de l'Eglise. Ce fut l'occasion pour lui d'affirmer qu'il a la certitude qu'avant d'en arriver là, le monde va se rendre compte que dans un petit pays appelé la Côte d'Ivoire, un prophète a enseigné et que son message est à partager avec le monde.
Parce que William Harris, est selon lui, plus connu ailleurs. Particulièrement aux Etats-Unis, en France, plutôt qu'en Côte d'Ivoire. Hommage lui a été rendu par l'apôtre Kouadio Yapi Blaise, au nom des Associations des Frères Résidents Harristes (AFRHA). Car malgré les difficultés et quotidiennes, il s'est toujours consacré, par la grâce de Dieu, à l'élevation et au rayonnement de la communauté Harriste.

La présidente des femmes de l'Eglise, Tchotche Marie-Louise, a souligné que ce centenaire n'est pas la fin mais plutôt le début d'un long périple, «car c'est maintenant que nous avons plus de défis à relever». Tout en manifestant sa joie, car l'organisation dénommée «Enfant en formation religieuse et spirituelle Harriste» qui a commencé en 2004 avec 90 enfants, est aujourd'hui installée dans 18 églises, pour près de 2000 enfants et adultes qui apprennent à connaître le vrai Dieu créateur.
Elle a aussi remercié Dieu d'avoir choisi l'apôtre professeur Tchotche Mel Félix pour conduire l'Eglise comme Jérémie dans le ventre de sa mère. «Sinon comment allait-il tenir avec ce consortium de tous ces démons qui sont à sa trousse depuis 1975, donc 37 ans de souffrance heureuse, comme un enfant adoptif qui s'est emparé de l'héritage des fils biologiques».
Hamian Yolande, choriste qui est intervenue au nom des jeunes, a salué la détermination de l'Eglise Harriste. Qui, «toujours combattue dans son avancement, même de nos jours, reste debout malgré les velléités dévastatrices de l'ennemi qui rode comme un lion et rugissant cherchant qui dévorer».
Le prédicateur ordinaire aumônier, Some Gérard, a invité les fidèles présents à se mobiliser davantage autour de l'apôtre Tchotche Mel Félix, directeur fondateur de toutes les écoles harristes du primaire, au supérieur. Cette célébration est pour lui l'occasion de montrer à la face du monde que quelque chose de bon peut venir de l'Eglise Harriste, de l'Afrique, comme Jésus est venu de Nazareth.
L'ouverture des festivités a été marquée par un exposé de Tchotche Mel Félix sur «l'espérance pour une Afrique au bonheur partagé». Les manifestations se poursuivront jusqu'à samedi 17 mars.

Joomla Templates and Joomla Extensions by ZooTemplate.Com