Africains de la diaspora - Africa Nouvelles

Découverte Hmani....taire!

La chercheuse tunisienne Mounira Hmani Aifa a été récompensée par l'UNESCO (Organisation des Nations Unies pour l'Education, la Science et la Culture) et la Fondation l'Oréal pour sa découverte d'un gène de la cécité. Cette bourse spéciale pour les femmes en sciences «sur les traces de Marie-Curie» est attribuée à une ancienne boursière qui a excellé dans le domaine de la recherche.


«J'ai été sélectionnée parmi les 10 boursières de 2002. Cette bourse spéciale a été livrée durant la semaine des femmes en sciences, du 24 au 30 mars, à Paris à celle qui a présenté les travaux de recherche les plus intéressants afin d'encourager les femmes chercheuses à mi-parcours. La grande cérémonie a eu lieu dans la maison de l'Unesco à Paris», souligne Pr Mounira.

Au cours des 14 dernières années, la fondation d'entreprise L'Oréal et l'Unesco ont cherché à récompenser des femmes de sciences qui ont contribué, dans leurs domaines respectifs, à relever les défis mondiaux de demain. Chaque année, le Programme Pour les Femmes et la Science met en vedette l'excellence scientifique et encourage le talent.

Le parcours de cette femme a commencé très tôt. En 2001, Pr Hmani a obtenu son doctorat en génétique moléculaire humaine dont la spécialité était l'identification des gènes responsables de surdité héréditaire en Tunisie.

Ses travaux ont été couronnés par l'obtention de la bourse Oréal Unesco pour les femmes en sciences. Cette bourse a couvert un stage post doctoral à la Faculté des sciences et santé de Linkoping.

«Durant le stage, j'ai travaillé sur la prédisposition génétique à la surdité sur des patients suédois. De retour en Tunisie, j'ai réintégré de nouveau le laboratoire de génétique moléculaire humaine de la faculté des Sciences de Sfax en travaillant sur deux familles atteintes de surdité. Mais, en parallèle, j'avais engagé un nouveau projet portant sur une pathologie rare qui touche l'oeil. J'ai déterminé les gènes responsables d'une nouvelle pathologie qui est la microphtalmie postérieure qui est une réduction disproportionnelle de l'oeil touchant le segment postérieur de l'oeil et entrainant une forte hypermétropie ainsi que d'autres complications secondaires qui peuvent causer la cécité», explique Pr Hmani, qui a mentionné que les premiers cas ont été identifiés par l'ophtalmologue Dr Zeïneb Ben Zina au service ophtalmo au CHU Habib Bourguiba Sfax.

Dr Ben Zina a pu diagnostiquer cette pathologie peu courante et en poussant la recherche, il s'est avéré que plusieurs familles sont atteintes et présentent ce même phénotype.

«Peu de données génétiques concernant cette pathologie sont connues dans le monde. J'ai commencé par étudier les gènes connus responsables d'autres pathologies de l'oeil. Puis j'ai fait un tour de génome qui consiste à balayer le génome entier à la recherche d'un fragment chromosomique qui simule avec la maladie. Nous avons pu localiser le gène sur le chromosome 2 en 2009 en collaboration avec une équipe suédoise. Ce résultat a été publié durant la même année dans la célèbre revue scientifique Human Genetecs», ajoute notre interlocutrice.

Un travail de recherche durant 2 ans a permis d'identifier le gène Press 56 responsable de Microphtalmie Postérieure ( réduction de la dimension de l'oeil) chez l'homme et le glaucome chez la souris. Ces résultats intéressants ont été publiés en mai 2011 dans la revue prestigieuse Nature Genetecs.

Les futurs travaux de recherche vont s'intéresser à l'étude de l'implication de ce gène PRSS 56 dans le glaucome chez l'homme, surtout que le glaucome touche 16 millions d'individus et constitue la deuxième cause de cécité.

«L'intérêt de cette découverte est fondamental vu que le gène identifié est le deuxième gène responsable de microphtalmie connu. Son identification va faciliter la compréhension du développement de l'oeil. Les résultats obtenus sont communiqués aux familles qui bénéficient d'un conseil génétique pour éviter les mariages consanguins et diminuer le nombre des personnes atteintes et d'un diagnostic génétique; ainsi que la liste des individus hétérozygotes qui sont des patients sains», conclut Pr Hmani.

 

 

Journée bien née!

L'association des Sénégalais de Brescia et province a organisé, samedi 14 avril, une journée culturelle au siège du syndicat CISL (Confédération Italienne Syndicale des Travailleurs), pour commérer le 52ème anniversaire de l’indépendance du Sénégal. Cette fête était présidée par le nouveau le Consul général Kouyate Mokhtar en présence de Giovanna Mantelli, secrétaire de la CISL de Brescia.

Lors de cette journée, une conférence sur le théme: «Les nouvelles lois de l’immigration: avantages et inconvénients», a été animée par le sociologue Aly Baba Faye. Une manière de renseigner sur plusieurs aspects liés à l’intégration des sénégalais en Italie. Ce fut la grande mobilisation au sein de la communauté sénégalaise établie dans la province de Brescia, qui a activement participé à cette célébration de la fête de l’indépendance du Sénégal.

L’occasion a été saisie par les membres de l’association sénégalaise pour dérouler un programme culturel et sportif dont l’objectif est, selon Abdou Ndao président de la dite association, de «rassembler les compatriotes en vue de renforcer les liens de solidarité et la "sénégalité" en territoire transalpin».

Ainsi, le programme de la journée a démarré par une cérémonie officielle présidée par le consul général Kouyate Mokhtar qui, prenant la parole, a salué l’initiative marquée par un bon esprit de solidarité et une cohésion entre les sénégalais de la diaspora de cette province lombarde.

Ensuite, les sénégalais et leurs invités ont eu droit à une prestation enrichissante du sociologue Aly Baba Faye, par ailleurs, dirigeant syndical qui a animé une conférence, qui a permis de renseigner sur plusieurs aspects relatifs à l’immigration. A en croire le conférencier, l’immigration est devenue aujourd'hui une réalité indubitable, à prendre en considération et avec sérieux au pays de Mario Monti surtout en ce qui concerne les questions relatives à l'intégration comme l’a prôné, lors de son intervention, Giovanna Mantelli qui représentait la CISL de Brescia.

Après cette conférence, l’association sénégalaise a disputé un match de football contre une équipe venant de la province voisine de Bergamo amenée par l’association des sénégalais de Bergamo.

La boucle de cette journée commémorative a été la grande soirée culturelle «Tanneber» au cours de laquelle les «fatou fatou» et autres «modou modou» de Brescia ont dansé au rythme du "Youza" ou encore du "caxagun". Un grand moment qui a permis de renouer avec la fraternité et la culture du pays.

A noter que lors de cette journée, les meilleurs élèves sénégalais de la province ont été récompensés par l’association.







Nouveaux italiens, nouveaux talents. Comme Estelle N'guessan Yah, auteur à 15 ans!

Fille de deux immigres ivoiriens, elle étudie à crema et a déjà publié un livre. "Je n'ai pas renoncé et j'ai réussi. Je veux cultiver mon talent".

Arrivée en Italie, à 10 ans de la Côte d'Ivoire pour rejoindre ses parents, elle a trouvé un nouveau pays et le premier amour, Francesco.

Et «pour ne pas l'oublier» , elle a décidé d'écrire leur histoire, transfigurée dans les tons fabuleux d'une adolescente pleine de rêves.

Ainsi est né "Due ragazzi innamorati" (Deux jeunes amoureux), dont les protagonistes "Estelle Star" et "Francis Sun", «vivent ensemble l'aventure d'un amour merveilleux et comprennent certains des sentiments de la vie», dit Estelle.

Le manuscrit a été envoyé, comme par un jeu, à la Book Sprint Edizioni... qui l'a publié.

Un beau début pour la chévronnée Estelle, étudiante dans une école professionnelle de Crema (Lombardie) qui revèle:  «J'ai commencé à écrire juste pour blaguer et j'ai continué; je n'ai pas abandonné et finalement j'ai reussi. Je suis en train d'ecrire un nouveau livre, un livre de magie. Je désire cultiver mes talents et les faire valoir à l'avenir».

Bonne chance Estelle!

Elvio Pasca

 

Une initiative de la Coordination Régionale des Sénégalais en Toscane.
Nos frères  Modou Samb (40 ans) et Mor Diop (54 ans) ont été assassinés tandis que Moustapha Dieng (34 ans), Sougou Mor (32 ans) et Mbengono Cheik (42 ​​ans), ont eux été  grièvement blessés par Gianluca Casseri, un italien xénophobe, intelligent et déterminé, sympathisant du mouvement d'extreme droite Casapound. Tous sont victimes d'une manifestation extrême du racisme au quotidien, qui humilie systématiquement notre dignité.

Décidé à gagner son...Paris!

Polémiste ou réactionnaire? Le Docteur en droit et Avocat au Barreau de Paris, Maitre Fabien NDOUMOU à toujours un regard pour son prochain, est-ce par son statut  d’avocat?  Ilest en touit cas décidé à gagner son pari: celui d'entrer au Conseil de l'Ordre des Avocats de Paris.

La Communauté sénégalaise de Verona contribue au développement du pays.

Irecis (Institut pour les Relations Economiques et Culturelles entre l'Italie et le Sénégal): "Notre premier objectif est de réduire la distance entre les deux pays en faisant pour un premier temps un vol direct de Verona à Dakar".


Le Sénègal a une croissance de 4% malgré la crise économique mondiale, grace à sa stabilité sociale et à sa sécurité qui attirent de plus en plus les investisseurs étrangers.

Dans le cadre des initiatives pour le dévelopemnt du pays et l'épanouissement de sa poipulation se donne comme objectif et mission de:

■ montrer les faces culturelle, économique et sociale du Sénégal riche de par sa diversité, ses sites touristiques, son hospitalité qui font de ce pays où il fait beau vivre.
■ servir de pont entre les deux pays à tous les industriels italiens qui désirent s'implanter ou exporter vers le Sénégal en leur fournissant un "business plan" défini par des experts pour permettre à ces derniers d'avoir une approche globale du pays.
■ faire des études de projets pour en définir la faisabilité dans de brefs délais grace à son personnel déjà sur le terrain au Sénégal.

Pour toutes informations contacter:

Irecis via 20 Settembre n°113 verona
Tel 0039/3881705557
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

GUEYE Oumar
Pr Irecis et SG "Gore-Onesta"

Le vote de la Diaspora: une première réussie dans l'histoire de la démocratie du Cameroun.


Le vote de la diaspora camerounaise dans 33 pays, soit 79 bureaux de vote, a été favori au candidat du RDPC (Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais), Paul Biya a obtenu 67,733% avec10.599 voix,

Il a devancé son opposant du SDF (Social Democratic Front), John Fru Ndi, qui  a obtenu 1679 voix, soit 10,729 % des votants.

Il y a eu 24.374 de votantsS, sit un taux de participation de 66,43%.

 

Ambassade du Cameroun au Vatican

 

Au Vatican, les prêtres, sœurs et laïcs de la diaspora camerounaise vaticaniste se sont  rendus massivement au scrutin présidentiel du 09 octobre dernier à Rome.
De 8h à 18h, dans le calme et la sérénité, les travailleurs et étudiants camerounais du Saint Siège ont exprimé leur choix au Bureau de vote ouvert à la chancellerie par la Commission locale de vote.
Les opérations de vote ont été supervisées par le point focal ELECAM Vatican et protégées par l’Ambassade qui a assuré dans l’ensemble, la sécurité des membres du comité local de vote, des électeurs et le bon déroulement des activités.
Une première dans l’histoire de la démocratie au Cameroun, surtout un moment unique et important pour les trois tiers d’inscrits sur les listes électorales, qui ont pu exercer leur devoir civique, en exprimant leur vote dans le choix de leur Président.
Influencés par les systèmes électoraux du pays d’accueil, les électeurs de la communauté camerounaise au Saint Siège ont été confrontés, non à un choix entre deux candidats ou deux courants de pensée, mais à 23 postulants, dont une bonne partie était inconnue d’eux, tout comme leur action politique.
«Comment choisir un candidat sans connaitre son cursus professionnel et surtout son plan de travail à réaliser dans le cas ou’ il serait élu?»
Le candidat sortant, le Président Paul Biya, a été élu par un vote de plus de 61% des suffrages exprimés.




Ambassade du Cameroun au Quirinal

 

Une première participation pour certains, un moment unique et important pour d’autres.
Le calme et la sérénité ont caractérisé l’élection présidentielle du 09 octobre dernier dans la capitale Romaine.
La diaspora camerounaise en Italie a voté dans le bureau de vote ouvert à la chancellerie par la Commission locale de vote.
Les opérations de vote  se sont déroulées de 8h à 18h, heure locale.
La majorité des 123 électeurs inscrits sur les listes électorales ont  voté.  
Une première participation pour certains, un moment unique et important pour d’autres, mais une pensée commune: «la continuité dans le futur, que la diaspora soit de plus en plus interpelée dans les grandes décisions qui regardent le Cameroun».

 

SOUS L'ARBRE A PALABRES

 

JOHN FRU NDI: Candidat du SDF (Social Democratic Front) 

«Le SDF (Social Democratic Front, principal parti d'opposition) prend acte de la proclamation par la (Cour suprême) des résultats des élections (...) en faveur de M. Biya».

 

 

ALAIN JUPPE: Ministre français des Affaires étrangères

«Ce que je peux vous dire, c'est que, selon l'Organisation Internationale de la Francophonie et le Commonwealth, qui ont suivi le déroulement de ces élections, on peut considérer aujourd'hui qu'elles ont eu lieu dans des conditions acceptables».

 

Flavie Ngah