COOPERATIVE PENC (ITALIE): Interview au Président Manga Karamba - Africa Nouvelles

COMMUNAUTÉS AFRICAINES

Pour une aide durable au développement africain.

Il y a peu qu'est née la Coopérative "PENC", de l'action conjuguée d'un groupe d'immigrés africains en Italie, animés de la volonté de mettre sur pied une structure efficace,  dans l'objectif de  valoriser les énergies positives de la diaspora, en faveur de réalisations ciblées pour une contribution  optimisée au développement durable de l'Afrique et des Africains.  Votre journal  Africa Nouvelles a rencontré le président de la Coopérative PENC, Manga Karamba.

Africa Nouvelles: Quel est le sens du nom "Penc" par lequel a été baptisée la coopérative?
Manga Karamba: Le mot "Penc" est l'appellation en "wolof" (langue sénégalaise) d'un lieu de retrouvailles où on  peut se confronter de manière constructive les uns les autres; c'est en sorte comme un arbre à palabres pour des échanges empreints à aboutir à des réalisations utiles pour la collectivité. 

Africa Nouvelles: Depuis quand a été créée la Coopérative Penc?
M. K.:  La Coopérative a été créée cette année, cela fait près de 4 mois maintenant, jour plus jour moins.

Africa Nouvelles: Combien de membres comptent les effectifs de la Coopérative Penc?
M. K.:  Actuellement nous sommes 15 membres dont 4 femmes. Le nombre croit bien sûr progressivement car la Coopérative est un ensemble ouvert à l'extérieur, à toutes les forces de bonne volonté, désireuses, dans l'esprit de l'organisation, d'aporter leur pierre précieuse au batiment que nous nous proposons tous harmonieusement de construire.

Africa Nouvelles: Quel est votre rôle dans la Coopérative Penc?
M. K.:  Je suis le Président et le Coordinateur artistique et culturel est Badara Ndiaye, illustre et dynamique artiste et homme de culture panafricaine.

Africa Nouvelles: Quels sont les objectifs qui ont porté à la création de la Coopérative Penc?
M. K.:  On s'est dit que ça fait longtemps que nous sommes en Italie et pratiquement peu de choses qui ont été concrétisées. Les associations ne tournent pas à régime. On a alors décidé de mettre sur pied une coopérative, qui est une forme meilleure pour aboutir à des résultats plus concrets. Le but est en perspective de faire des réalisations autant au bercail et en même temps ici aussi en Italie.

Africa Nouvelles: Et quels sont les champs d'action de la Coopérative Penc?
M. K.:  Les premiers domaines d'activités ciblés sont l'agriculture, l'élevage, le commerce, le tourisme, la culture. Puis on étendra à des branches comme le logement et d'autres secteurs  clés du développement.

Africa Nouvelles: Quelles stratégies d'interventions compte appliquer la Coopérative Penc?
M. K.:  Avant tout il faut s'ouvrir aux Italiens car, comme c'est dans la philosophie qui a porté à la création de la coopérative, nous cherchons à travailler ensemble avec toutes les forces et les ressources humaines utiles. Comme on le sait, tout seul ça ne marche pas et alors il faut mettre les forces ensemble. Nous mettrons l'accent sur l'agriculture, qui est un volant très important pour aider les jeunes sur place au pays, de manière à désamorcer l'aventure d'émigrer, souvent au péril de leurs propres vies, endeuillant malheureusement très souvent les familles.

Africa Nouvelles: Quels sont vos rapports avec les Autorités?
M. K.:  Nous avons présenté des lettres aux Ambassades pour informer de la naissance de la Coopérative Penc et de la totale disponibilité à conjuguer nos ressources pour des actions vouées au développement et à l'émancipation de nos pays, ainsi que la prospérité de nos populations. Nous avons aussi entamé et poursuivons une collaboration positive avec les Autorités italiennes, à commencer par celles  de proximité jusqu'aux niveaux supérieurs des institutions et des administrations: circonscriptions, communes, provinces, régions et Etat. Car comme je l'ai dit, la Coopérative Penc, c'est la philosophie de l'arbre à palabres., où tout le monde est invité à s'asseoir pour participer positivement. D'ailleurs la Coopérative Penc est naturellement ouverte à toutes les autres communautés et associations.

Africa Nouvelles: Avez-vous déjà quelques initiatives à votre actif?
M. K.:  Nous venons récemment d'organiser un grand évènement culturel, intitulé "Festival Penc Africa" qui, outre à avoir vu un très vaste public hétérogène, a joui du parrainage et de la présence de S.E. l'Ambassadeur du Maroc, et d'un ex-ministre du Roi Hassan II, ainsi que des diplomates du Sénégal, Nigeria et Afrique du Sud.

Africa Nouvelles: Un mot de conclusion?
M. K.:  Les raisons et objectifs ayant conduit à la naissance de la Coopérative Penc en font un instrument que nous mettons, porte ouverte, à disposition de tous les frères africains et amis de l'Afrique, désireux d'apporter leur brique au développement de l'Afrique et des Africains.

M. Kwami & Fatou F. Seck