ABDOU NDAO: Président de l'Association des Sénégalais de Brescia - Africa Nouvelles

COMMUNAUTÉS AFRICAINES

Un exemple pour la communauté!

Le frère Abdou Ndao, en Italie depuis 2005, est un des membres influents des Sénégalais de la Province de Brescia. Et ce, non seulement de par son éclectisme mais aussi par son esprit d'initiative et de dévouement, qui l'a porté à se mettre au service de sa communauté, dans divers secteurs d'activité, toutes pleinement  appréciées par ses confrères.

En effet, Abdou Ndao, outre à avoir été élu Président de l'Association des Sénégalais de Brescia et Province (ASBP), est également le créateur et animateur d'une émission radiophonique "Kaddu Modu Modu" très suivie et populaire, ainsi que l'organisateur du concours de beauté "Miss Sénégal en Italie", dont la première reine fut une certaine... Bruna Ndiaye!

Abdou Ndao a bien voulu accorder à votre journal Africa Nouvelles, cette interview qui brosse son parcours en Italie, au service de sa communauté.

Africa Nouvelles: En tant que nouveau Président, vous venez de faire votre première journée culturelle. Comment ça a été? Pouvez-vous nous faire le bilan et nous parler un peu de votre association, de ses activités, etc.

Abdou Ndao: J'ai été porté à la tête de l'ASBP le 27 mars 2011 et le 1er mai 2011 nous avons participé à la manifestation de la Fête du travail; ensuite nous avons organisé au mois de juillet le tournoi "Peinda Kebe" qui réunit chaque année 8 équipes de football.

Oui cette année, nous avons célébré la Fête de l'indépendance, le 14 avril 2012, avec deux conférences le matin, nous avons aussi décerné le prix de l'excellence à trois enfants qui ont eu de très bons résultats scolaires et nous avons aussi rendu hommage aux anciens présidents de notre Association. Il y avait un match de football qui opposait Brescia à Bergamo et, le soir, les femmes avaient l'honneur en organisant un grand "Taneber".

Il faut noter que l'Association des Sénégalais de Bergamo ( AssosB) etait le parrain de notre journée culturelle et il y avait la présence effective du nouveau Consul général Elhadji Matar Kouyate, accompagné du Vice-consul Mr Ngouda Kane, de Mme Wade qui a introduit la 2eme conférence, sur le thème: "Problèmes de nos familles: quelles solutions pour sauver nos enfants". En résumé, cette journée a été un grand moment de rencontre, de réflexion, de sensibilisation bref de communion.

 

Africa Nouvelles: Depuis l'arrivée de votre nouvelle équipe à la tête de l'Association des Sénégalais de Brescia, c'est un grand changement que voyons. Pourquoi un tel changement et quel est votre objectif majeur?

Abdou Ndao: Je ne cesse jamais de remercier les anciens parce que Brescia est la première cité où des Sénégalais ont créé une Association; c'était en 1990. Ensuite cette association a connu une grande léthargie. En 2009, nous avons décidé de reprendre les choses en main, en mettant d'abord sur pied un comité de normalisation pendant 8 mois, pour sensibiliser encore les Sénégalais de Brescia et chercher surtout les personnes et les ressources capables d'animer une association.

Et je rends grâce à Dieu, depuis que j'ai été élu président avec mon équipe, nous gérons tous les problèmes courants: des passeports, permis de séjour, etc. Vous savez que Brescia regorge la plus forte communauté Sénégalaise, le Questore nous a informés, il y a un an, que nous sommes 12.000 Sénégalais réguliers dans la province. Mon objectif est de faire cotiser un euro par mois à tout ce nombre; cela fera 12.000 euros chaque mois et donc 144.000 euros chaque année, combien ça fera en 2 ans et imaginez ce qu'on pourra faire avec cette somme.

 

Africa Nouvelles: A Brescia, ça a toujours été dur de réunir les Sénégalais, comment y êtes-vous parvenus?

Abdou Ndao: Oui Brescia est une ville très compliquée à manager parce que d'abord, nous sommes nombreux et ensuite il y a toutes les sensibilités: Association des Sérères ou des Toucouleurs, des Narrou kadior, Dahira Tidiane, Mourides, Layènes; bref Brescia, c'est le Sénégal en miniature. Moi, je ne cherche pas l'unanimité, je sais qu'ils ne croient en toi que quand tu leur règles leurs problèmes et tout le bureau de l'Association est conscient de ça.

 

Africa Nouvelles: Nous savons que vous dirigez en même temps une radio (Kaddu Modu Modu) à Brescia. Est-ce facile de gérer les deux choses?

Abdou Ndao: Oui, moi j'ai une agence de communication et artistique "Xelmi Head-Office" qui organise Miss Sénégal en Italie. Nous gérons aussi un site internet d'informations générales "xelmi.org" et nous avons une émission hebdomadaire (Kaddu Modou Modou). Vous avez raison l'émission est très écoutée en Italie et même au Sénégal; pour preuve, nous avons reçu 8 candidats sur les 14 qui étaient au premier tour des présidentielles 2012: le président élu Macky Sall, Bamba Dieye, Tanor Dieng, Aminata Tal, bref beaucoup de personnalités qui viennent en Italie passent dans nos studios. Au fond, ce n'est pas compliqué de gérer les deux choses parce que nous sommes aussi une équipe bien organisée dans Xelmi Head-Office.

 

Africa Nouvelles: Cette radio fait actuellement la fierté de tous les sénégalais d'Italie, comment être vous parvenu à arriver là. Quels sont les difficultés que vous avez rencontré en chemin?

Abdou Ndao: Moi j'ai un diplôme en administration générale et gestion de l'industrie musicale option Management et Communication à l'IESIM (Institut d'Etudes Supérieures en Industrie Musicale) à Paris; ce qui fait que quand je suis arrivé en Italie, j'ai d'abord travaillé comme réalisateur de "Black Emotion" à RTB; ensuite j'ai créé mon site internet, j'ai conçu mon émission et je suis allé la proposer à une radio de la place qui l' a acceptée, et ca fait 2 ans que nous menons cette émission.

La seule difficulté rencontrée est d'ordre commerciale: les "Modou Modou" qui tiennent des activités ici en Italie n'ont pas encore la culture de faire de la publicité, mais je crois ça viendra.

 

Africa Nouvelles: Quels genres de programmes développez-vous à la radio?

Abdou Ndao: "Kaddu Modu Modu" est une émission politique et culturelle et, chaque samedi, nous recevons une personnalité ou un artiste avec qui nous discutons pendant 1h30 sur la situation politico-économique de l'Italie comme du Sénégal.

 

Africa Nouvelles: Etes-vous seul ou bien travaillez-vous avec d'autres confrères?

Abdou Ndao: Nous sommes une rédaction de 7 personnes tous membres de Xelmi Head-office, avec un coordinateur général, Seydina, qui gère bien le planning.

 

Africa Nouvelles: Vous organisez aussi Miss Sénégal en Italie pouvez-vous illustrer comment ca se passe?

Abdou Ndao: Cette année, on organisera la 3eme édition, le 23 juin, à Brescia. Vous savez que la première édition était organisée en juin 2010 et la couronne fut remportée par Bruna Ndiaye (qui a d'ailleurs ensuite consacrée au titre de "Miss Muretto" ndlr). En 2011, Maguette Diagne a décroché le sceptre avant d'aller représenter l'Italie à l'élection de Miss Sénégal à Dakar. Cette année, nous comptons porter très haut la barre, d'abord en changeant de salle et d'horaire; nous allons l'organiser dans une grande et très jolie salle de Brescia, entre 19h et 01h du matin. Nous allons vous faire parvenir le dossier de presse, avant la fin du mois de mai.

Mais tout avant, je tiens à vous remercier, Sister Ndèye Fatou, car vous faites aussi la fierté de la communauté.

Ndèye Fatou Seck